Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Résolu garde le cap vers le développement durable

Karl Blackburn, directeur principal, affaires publiques et gouvernementales, pour Résolu a publié de message sur le forum boréal que tient l'entreprise.


18 décembre 2013
Par Produits forestiers Résolu

Dans un souci de rigueur, il faut préciser dès le départ qu’il ne s’agit aucunement d’une perte, mais bel et bien de la suspension temporaire de trois (3) de nos certificats du Forest Stewardship Council® (FSC), soit deux (2) visant des unités situées au Lac-Saint-Jean, au Québec, et un (1) concernant un secteur situé au nord de Thunder Bay, en Ontario. Le président de FSC Canada, M. François Dufresne, a d’ailleurs mentionné, lors d’une récente entrevue, qu’« une suspension n’est pas une annulation ».

Pour bien comprendre en quoi consiste cette suspension, il faut savoir que les certificats FSC sont généralement valides pour une période de cinq (5) ans et qu’ils sont soumis à une vérification annuelle de la conformité aux normes, appelée « audit de surveillance ». La suspension temporaire de certificats fait partie du processus du FSC et elle vise à donner à leur titulaire le temps nécessaire pour mieux satisfaire à certaines exigences précises de la norme. Comme l’a signalé le président de FSC Canada, « les suspensions, c’est des choses qui surviennent ».

En ce qui concerne le processus proprement dit, au cours de l’audit de surveillance de 2012 et 2013, Rainforest Alliance (la firme de certification accréditée par le FSC pour les certificats de Résolu) a produit quelques rapports de non-conformité « mineure » (RNC). Les questions soulevées ne portaient que sur le respect incomplet d’exigences très précises du FSC ainsi que sur des divergences quant à l’interprétation de certaines de ses exigences.

Advertisment

Bien que nous ayons répondu à la plupart de ces demandes, certaines situations n’ont pu être corrigées à la satisfaction de l’auditeur dans le délai imparti, de sorte que les RNC sont passés de « mineurs » à « majeurs ». En effet, un RNC « mineur » qui ne peut être réglé dans le délai accordé devient automatiquement un RNC « majeur ».

Il est important de noter que les qualificatifs « mineur » et « majeur » ont des sens précis dans le contexte de la certification FSC :

– « mineur » signifie que le certificat demeure en règle pendant que les questions soulevées sont en voie de résolution;

– « majeur » signifie que la question doit être réglée dans un délai de trois (3) mois, sans quoi le certificat sera suspendu jusqu’à ce que la question soit réglée à la satisfaction du registraire. C’est le cas pour deux (2) des trois (3) certificats de Résolu en question.

Bien que des suspensions temporaires ne soient pas inhabituelles, Résolu prend cette question au sérieux. Nos forestiers travaillent avec rigueur et diligence pour que nos certificats soient rétablis dans les meilleurs délais sur les territoires forestiers frappés d’une suspension. À cet égard, nous réitérons l’engagement que l’entreprise a formulé à maintes reprises – et plus récemment dans son rapport annuel 2012 – de faire passer à 80 %, en 2015, le niveau de certification FSC des territoires forestiers sous sa gestion ou sur lesquels elle détient des droits de récolte importants.

Bien que cette suspension représente un recul de 30 % par rapport à cette cible, nous allons nous assurer que tous nos clients qui exigent un produit certifié FSC voient leurs demandes satisfaites. Grâce aux systèmes de suivi de la fibre (chaînes de traçabilité) mis en place dans nos usines, nous sommes en mesure d’assurer à nos clients que toute la fibre utilisée dans nos usines, y compris celle achetée auprès de fournisseurs externes, est récoltée légalement et de façon responsable.

La situation actuelle renforce la détermination de Résolu de demeurer un chef de file de l’aménagement forestier durable. Les malheureuses tentatives de déformer les faits n’y changeront rien.

Cliquez ici pour consulter la page du Forumboréal