Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Résolu devra investir 471 M$ en échange de la centrale Jim-Gray

Pour la centrale Jim-Gray, Résolu s'est engagé à réaliser, pendant la période couverte par la location et dans la région du Saguenay-Lac Saint Jean, des investissements structurants de 471 M$.


3 mars 2014
Par Ministère des ressources naturelles du Québec

Québec, le 28 février 2014 – La ministre des Ressources naturelles,  Martine Ouellet, annonce la signature d’une entente-cadre avec Produits forestier Résolu qui devra investir 471 M$ en concession de droits énergétiques et un approvisionnement supplémentaire de bois octroyé par Québec.

« Résolu est un joueur incontournable dans le secteur forestier et un employeur important avec plus de 4 800 emplois au Québec. Nous avons mis en place toutes les conditions nécessaires pour trouver des solutions intéressantes, et ce, tant pour l’entreprise que pour le développement de l’industrie et des régions du Québec. En effet, cette entente favorisera le maintien des emplois et des activités industrielles dans diverses régions ressources du Québec, notamment au Saguenay-Lac-Saint-Jean et en Mauricie. De plus, l’entente signée procurera des revenus au gouvernement sous forme de redevances, de loyers et de montants forfaitaires », a déclaré Martine Ouellet.

L’entente-cadre convenue entre Résolu et le gouvernement du Québec comporte des clauses se rapportant à l’hydroélectricité et aux forêts. Le réseau Hydro-Saguenay, qui bénéficie de ces droits, alimente les usines d’Alma et de Kénogami.

Advertisment

Barrages hydroélectriques

Le gouvernement du Québec s’engage à louer à Résolu, pour une période de 10 ans, les forces hydrauliques pour l’exploitation de la centrale hydroélectrique Jim-Gray (63 MW) de la rivière Shipshaw. La location des forces hydrauliques et des immeubles requis pour l’exploitation des centrales Adam Cunningham (7 MW – pour la période 2002-2026), Murdock Wilson (61 MW – pour la période 2007-2057), qui est la propriété de Résolu à 99,6 %, Chute aux Galets (14 MW) et Onatchiway (0,2 MW – pour une période de 20 ans) ainsi que l’octroi d’un droit d’emmagasiner de l’énergie et d’un droit sur de l’énergie emmagasinée par Hydro Québec dans le lac Pamouscachiou sont aussi prévus dans l’entente.

Pour la centrale Jim-Gray, Résolu s’est engagé à réaliser, pendant la période couverte par la location et dans la région du Saguenay-Lac Saint Jean, des investissements structurants de 471 M$. Résolu s’est aussi engagé, pour les centrales Adam Cunningham et Chute aux Galets, à faire des investissements, durant la période de location, évalués à plus de 400 M$. En contrepartie des droits hydrauliques, Résolu devra également verser au gouvernement des redevances contractuelles sur la production annuelle d’électricité et sur l’énergie emmagasinée annuellement. L’entreprise devra aussi payer un loyer annuel pour la location des terres du domaine de l’État et débourser un montant forfaitaire à la signature des baux pour les centrales Adam Cunningham et Chute aux Galets.

Industrie forestière

Sous réserve des consultations à tenir, les scieries de Résolu de la Doré et de Saint-Félicien verront leur garantie d’approvisionnement augmentée respectivement de 54 100 m3 et de 66 850 m3 pour les porter à des totaux de 490 000 m3 et de 348 700 m3 de bois, à la suite de la résiliation de celle de son usine de Roberval. La ministre des Ressources naturelles accordera aussi à la papetière Laurentide de Grand-Mère, propriété de Résolu, une garantie d’approvisionnement comprenant un volume de 100 000 m3 de bois en provenance des forêts du domaine de l’État de la région de la Mauricie, ce qui laissera du volume pour la forêt privée. De plus, la ministre affirme par cette entente sa volonté de proposer à Résolu des solutions concrètes pour l’approvisionnement de la scierie de Maniwaki, en Outaouais.

Le gouvernement du Québec va également attribuer un volume de 150 000 m3 de bois pour Pekuakamiulnuatsh Takuhikan (anciennement le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean) provenant des volumes libérés de la scierie de Roberval. Ce volume permettra à la communauté de consolider des emplois et d’en créer de nouveaux.

Résolu s’engage pour sa part à maintenir les activités, pendant la durée des baux de location des forces hydrauliques et de leur renouvellement, des usines de pâte et papier d’Alma et de Kénogami ainsi que de l’usine de pâte de Fibrek de Saint-Félicien. L’entreprise s’engage aussi à réaliser une étude visant à identifier des activités de remplacement à la suite de l’arrêt définitif de la machine numéro 6 de l’usine de Kénogami, au cours des 18 prochains mois. Cette étude nécessitera un investissement de 200 000 $ et sera financée à 75 % par Résolu et à 25 % par le gouvernement du Québec.

« Lors du Rendez-vous national de la forêt québécoise, le gouvernement a pris des engagements importants pour l’avenir de l’industrie forestière québécoise. La conclusion de cette entente constitue un geste de plus dans cette direction et une bonne solution tant pour le gouvernement que pour Résolu. Ainsi, cette entreprise d’importance continuera de contribuer au développement économique de nos régions et de consolider des centaines d’emplois pour notre filière bois », a conclu la ministre Ouellet.

Négociations avec Produits forestiers Résolu

Rappelons que l’automne dernier la ministre Martine Ouellet a confié le mandat à M. Carl Grenier de négocier avec Résolu afin de résoudre les différents enjeux touchant les installations hydrauliques et industrielles de l’entreprise au Québec. M. Grenier, qui a occupé divers postes au sein de la haute direction de différents ministères du gouvernement du Québec, a aussi dirigé le Conseil du libre-échange pour le bois d’œuvre de 1999 à 2006.