Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Régionalisation du nouveau régime forestier


14 juillet 2016
Par Cabinet du ministre des Forêts de la Faune et des Parcs

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Sébastien Proulx, annonce au nom du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, la signature d’une entente de nature financière et opérationnelle entre le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et des bénéficiaires de garantie d’approvisionnement (BGA) de la Gaspésie, laquelle s’appliquera pour les années 2016-2017 et 2017-2018.

« Notre filière forestière régionale étant intégrée et interdépendante, le désistement du principal preneur provenant des forêts feuillues et mélangées risquait de nuire à l’approvisionnement en bois résineux de plusieurs usines de la région. L’entente que notre gouvernement a conclue aujourd’hui permettra, à terme, aux industriels gaspésiens de poursuivre leurs opérations. C’est une excellente nouvelle pour les travailleurs, les entrepreneurs et les communautés forestières de la région », a déclaré le ministre Proulx.

Au début de l’année 2016, des industriels forestiers de la région de la Gaspésie qui détenaient une garantie d’approvisionnement en bois ont fait face à un problème d’intégration qui compromettait la récolte des forêts mélangées et feuillues. Cette récolte permet de générer annuellement une partie importante des volumes de bois résineux requis pour assurer les approvisionnements de plusieurs usines de la région. Des démarches ont alors été amorcées par des bénéficiaires de garantie d’approvisionnement de cette région et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs afin d’assurer le maintien de la structure industrielle forestière gaspésienne et des retombées économiques qui en découlent.

Advertisment

L’approche proposée a pour but d’améliorer la qualité du bois récolté et consiste à augmenter les volumes pouvant être laissés sur le terrain; en contrepartie, des efforts d’aménagement accrus seront déployés dans certaines zones ciblées afin de limiter, à long terme, les pertes de rendement des résineux dans ces secteurs. Plus spécifiquement, les principales mesures offertes sont les suivantes :

Mesures financières

  • – Aide à l’aménagement des aires d’intensification de la production ligneuse (AIPL) pour la région de la Gaspésie.
  • – Aide financière accordée pour disposer des volumes de feuillus durs dans les secteurs où un scénario d’intensification de la production ligneuse est prévu, pour ainsi rendre possibles les travaux d’aménagement subséquents et atteindre les objectifs de production ligneuse.
  • – Nouvelle approche de tarification par essence à l’échelle provinciale pour les bois du groupe sapin, épinettes, pin gris et mélèzes (SEPM). Cette approche offre une meilleure équité entre les entreprises en fonction de la proportion récoltée de chacune des essences du groupe SEPM, tout en favorisant la récolte préventive des peuplements affectés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Mesures opérationnelles

  • – Révision des directives afin d’augmenter les volumes pouvant être laissés sur le parterre de coupe, selon les conditions de la régénération et le groupe d’essences en place, contribuant ainsi à améliorer la qualité du bois récolté.
  • – Augmentation de la consommation de bois de chauffage en forêt publique par l’intégration de la gestion du bois de chauffage domestique ou commercial dans la planification des secteurs de récolte des bénéficiaires de garantie d’approvisionnement.
  • – Vente sur le marché libre des volumes auxquels ont renoncé les bénéficiaires de garantie d’approvisionnement de la région (forêts à dominance de feuillus) et de volumes non récoltés (VNR) à un prix tenant compte des contraintes opérationnelles associées à la vente des bois de trituration.

Un comité régional MFFP-BGA assurera le suivi et la mise en œuvre de ces mesures.

« Notre rôle est d’adapter l’application régionale du Régime forestier afin de faciliter les opérations des industriels. Cette entente s’ajoute aux efforts consentis dans le dernier budget pour maintenir la compétitivité des entreprises forestières », a conclu le ministre Lessard.

Rappelons que des mesures de soutien à l’industrie forestière ont été annoncées dans le cadre du budget 2016?2017 du gouvernement du Québec, dont un programme de remboursement des coûts de chemins multiressources, le financement progressif par le gouvernement des coûts de protection des forêts ainsi que la révision du mécanisme d’application de la redevance pour les garanties d’approvisionnement. Ces mesures, qui s’appliquent pour l’année 2016-2017 et les suivantes, concourent à favoriser la compétitivité des industriels forestiers de la Gaspésie, de même que de l’ensemble de l’industrie forestière québécoise.