Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Refonte du régime forestier: Alliance forêt boréale en veut plus


12 novembre 2020
Par Alliance forêt boréale

Les membres du conseil d’administration d’Alliance forêt boréale ont tenu ce matin une rencontre avec le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Pierre Dufour, où celui-ci a répondu aux questionnements et préoccupations des administrateurs. En mentionnant d’emblée la mise en place d’une séquence d’annonces à venir, entre autres pour les demandes en lien avec la sylviculture, cette rencontre a permis de préciser certains éléments sans toutefois rassurer entièrement les dirigeants d’AFB.

Outre la révision des mécanismes de mise en marché des bois, la majeure partie des demandes ou propositions formulée par AFB n’ont pas encore fait l’objet d’annonces. En effet, le ministre a présenté une révision du régime forestier très ciblée. De plus, il a signifié sa volonté à mettre en place dans les régions de nouveaux processus de planification forestière sous forme de projets pilotes, sans toutefois mentionner comment il allait concrètement y parvenir. Alliance forêt boréale apprécie le fait que le ministre ait mentionné vouloir être plus à l’écoute des gens sur le terrain et d’adapter les exigences aux réalités régionales, une priorité pour l’organisation. Cependant, AFB déplore qu’une réticence demeure perceptible au sein du ministère pour aller de l’avant avec des mesures concrètes et la régionalisation des processus.

« En juillet dernier, le premier ministre Legault a créé de grandes attentes lorsqu’il a réitéré sa promesse de modifier le régime, et force est de constaté aujourd’hui que ces attentes ne sont pas comblées et qu’un mécanisme de consultation afin de modifier la Loi ne sera visiblement pas mis en place, » affirme M. Pascal Cloutier, président d’Alliance forêt boréale.

Advertisment

AFB demande au gouvernement de mettre de l’avant une réelle réforme du régime forestier et l’assure de son entière collaboration à la réalisation de ce chantier. Notre principale préoccupation est d’assurer la survie et la vitalité de l’ensemble de notre industrie forestière dans nos communautés et nous sommes convaincus que les mesures annoncées jusqu’à présent représentent un premier pas, mais demeurent insuffisantes. L’industrie forestière est la solution pour relancer l’activité économique des régions ainsi que pour lutter contre les changements climatiques.

M. le Premier ministre, M. le Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, nous vous demandons des actions concrètes pour une relance économique forte et structurante, l’heure n’est plus à la mise en place de projets pilotes et de comités », conclut le président d’AFB.