Refaçonnage de bois

Pendant les 9 années ou Cynthia Dinel a été technicienne en architecture, elle a toujours travaillé sur des structures de bois. Mais il lui manquait quelque chose. « Avec le temps, j’ai appris beaucoup de chose sur les structures en bois et j’ai voulu devenir ingénieure, pour signer mes propres plans », dit-elle. À 30 ans, elle a fait un retour aux études à l’université Laval pour compléter une formation en génie du bois.
Le matériau écologique de l'heure, c'est assurément le bois. Chaque mois, on annonce de nouveaux projets au Québec, au Canada et à l'international, qui mettent à profit cette ressource naturelle pour ériger des immeubles de plus en plus hauts. La révolution du bois ne touche pas que les bâtiments commerciaux, comme les bureaux de Teraxion et de GSK à Québec, mais aussi la construction résidentielle multiétage, comme les projets d'«écocondos» Arbora, à Montréal, et Origine, à Québec.
Le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), André Tremblay, et Gérald Beaulieu, directeur du Centre d'expertise sur la construction commerciale en bois (Cecobois), tous deux présents à la première pelletée de terre du projet Origine, dans l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, se réjouissent du début des travaux de ce qui deviendra la plus haute tour à condos en bois massif en Amérique du Nord.
En moins de deux ans en tant que vendeur de bois pour l’entreprise Goodfellow, Jordan Dery fracasse déjà des records, avec des ventes de près de 5 millions de dollars par an. Son secret : le diplôme d’études professionnel en classement des bois débités.
LSR GesDev et Sotramont lancent  le projet Arbora, un développement résidentiel et commercial situé dans Griffintown, au cœur même du Quartier de l'innovation. Ce projet comprend trois immeubles de huit étages pour un total de 434 unités de type condo, maisonnette urbaine et unité locative. Des espaces commerciaux variant entre 1 000 et 10 000 pieds carrés sont prévus au rez-de-chaussée pour une superficie total de 35 000 pieds carrés. Il s'agit, et de loin, du plus important projet d'habitation doté d'une structure en bois massif CLT au monde, avec une superficie totale de 597 560 pieds carrés. L'investissement global est évalué à 130 millions de dollars et l'occupation est prévue pour l'automne 2016 pour les unités locatives et l'automne 2017 pour les condos et maisonnettes urbaines.   
L’un des plus hauts bâtiments en bois au monde verra bientôt le jour à l’UBC et offrira un logement à des centaines d’étudiants. Une fois terminé, le bâtiment de la résidence – d’une valeur de 51,5 millions de dollars mesurera 53 m de haut (environ 174 pieds).

Le consortium NEB composé du constructeur EBC inc., Nordic Structures Bois et du promoteur immobilier Synchro, a procédé au lancement du projet Origine dans l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres à Québec qui comptera au total 13 étages, dont 12 en bois massif et un podium de béton, sur 40,9 mètres, ce qui en fera le plus haut bâtiment avec une structure en bois en Amérique du Nord.

Vallée a annoncé un partenariat avec pmp Solutions pour lancer un service d'analyse des données de fonctionnement et déplacement de chariots élévateurs qui permet d'optimiser la productivité des opérations.

Il est indéniable que les forêts jouent un rôle crucial dans la réduction des émissions de carbone dans l'atmosphère, mais selon une étude menée par des chercheurs de l'université Yale, les forêts aménagées selon les principes du développement durable pourraient présenter un avantage encore plus important.


QUÉBEC, le 24 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Le Cabaret du Capitole de Québec fut l'hôte, ce soir, de la quatrième édition des Prix d'excellence Cecobois. Le Gala visait à souligner les meilleures réalisations sur le plan de l'architecture, de l'ingénierie et de l'innovation soumis par les professionnels du bâtiment, et à célébrer l'utilisation grandissante du matériau bois par les entrepreneurs généraux et donneurs d'ouvrages publics et privés. Au cours de la soirée, 15 prix, une mention ainsi que 8 reconnaissances municipales ont été octroyés.

Le gouvernement ontarien permettra la construction d'édifices à ossature de bois jusqu'à six étages.

C'est peut-être en raison de mon emploi à l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) que je remarque depuis ces derniers mois une augmentation du nombre d'articles sur les utilisations nouvelles et créatives du bois dans la construction; et surtout sur les avantages économiques et environnementaux d'une plus grande utilisation des produits du bois dans le domaine du bâtiment.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires