Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Récolter les forêts en imitant la nature


14 janvier 2016
Par Association des produits forestiers du Canada

Les sociétés membres de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) ont convenu de suivre une approche innovatrice d’aménagement forestier durable qui s’inspire de la nature.

Cette approche, connue sous le nom de plage de variabilité naturelle (PVN),  vise à recréer des paysages naturels en récoltant la forêt selon des modèles semblables à l’impact du vent, du feu, des insectes et d’autres perturbations naturelles.

Les membres de l’APFC se sont engagés à suivre cette approche à la suite de leur collaboration avec des groupes environnementaux dans le cadre de l’Entente sur la forêt boréale canadienne (EFBC). L’engagement à mettre la PVN en application est considéré comme une étape importante vers l’objectif des membres environnementaux et industriels de l’EFBC de faire du Canada un chef de file mondial de l’aménagement forestier durable.

« Nous avons atteint ce jalon avec nos partenaires environnementaux après beaucoup de travail », explique Paul Lansbergen, président et chef de la direction par intérim de l’APFC. « C’est cet effort concerté qui a rendu possible l’engagement à l’égard des paysages naturels en forêt boréale canadienne. »

Advertisment

Un processus d’évaluation intégré a été inclus au projet de PVN  pour que les nouvelles connaissances, par exemple sur l’impact des changements climatiques, ainsi que des considérations d’ordre social et économique soient incorporées en continu à la démarche.

« Il y a encore beaucoup à faire pour assurer la pérennité de la forêt boréale canadienne pour les générations futures », explique Todd Paglia, directeur général de ForestEthics, « et nous nous réjouissons des progrès vers une récolte forestière qui imite plus étroitement la nature. »

L’approche d’aménagement par la PVN est déjà mise en œuvre dans certaines régions de la forêt boréale canadienne. Cet engagement volontaire accélérera et élargira considérablement son utilisation par les membres de l’APFC dans 73 millions d’hectares de forêt boréale et il  s’ajoute à la promesse des entreprises d’obtenir la certification indépendante de leurs pratiques d’aménagement forestier.

Pour plus informations: http://www.fpac.ca/fr/un-engagement-novateur-pour-des-paysages-naturels-en-foret-boreale/


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*