Travaux forestiers près d’une ligne électrique

Frédérick Villeneuve, conseiller en prévention chez PRÉVIBOIS
Novembre 16, 2017
Écrit par Frédérick Villeneuve, conseiller en prévention chez PRÉVIBOIS
Travaux forestiers près  d’une ligne électrique
Photo: Fotolia
De la turbine jusqu’à la maison, l’électricité parcoure des milliers de kilomètres sur des fils qui sillonnent notre paysage. Nous savons tous que ces lignes électriques représentent un danger, mais connaissez-vous bien les mesures de sécurité à prendre lorsque vous devez réaliser des travaux à leur proximité ? Regardons de plus près ce sujet en regard des travaux d’abattage manuel et mécanisé.


DISTANCES D’APPROCHE MINIMALES
Concernant la règlementation qui s’applique en matière de travail près d’une ligne électrique, l’article 331 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail stipule que « tout travail exécuté près d’une ligne électrique doit être effectué conformément à la section V du Code de sécurité pour les travaux de construction (CSTC) ». Cet article vient entre autres encadrer les distances d’approche minimales à respecter selon la tension de la ligne électrique afin de réaliser des travaux en toute sécurité (voir figure 1).

Avant de débuter tout travail, contactez l’entreprise d’exploitation d’énergie électrique afin de bien identifier le type de tension présent. Cette information permettra de déterminer la distance d’approche minimale à respecter.  Pour mesurer la distance et la hauteur des conducteurs, le clinomètre avec un ruban à mesurer ou le télémètre sont des outils couramment utilisés.

À la suite de votre demande, l’entreprise d’exploitation d’énergie électrique déterminera avec vous les mesures de sécurité à mettre en place. Dans certains cas, la mise hors tension de la ligne électrique sera indispensable et dans d’autres cas, la protection des conducteurs par une gaine sera essentielle pour assurer la sécurité des travailleurs.

Il existe des firmes spécialisées dans ce genre de travaux. N’hésitez pas à faire appel à leurs services pour vous assurer que le travail sera réalisé en toute sécurité.

ABATTAGE MANUEL DES ARBRES
  • L’abattage manuel d’arbres près des lignes électriques représente une activité à haut risque d’électrocution si les mesures préventives ne sont pas adéquates ou ne sont pas appliquées. Il est donc essentiel de bien vous préparer avant et pendant l’exécution des travaux.
  • Voici quelques mesures à respecter :
  • L’employeur doit s’assurer que chaque abatteur manuel a reçu la formation requise et qu’il est titulaire d’une attestation, tel que précisé dans le Règlement sur la santé et la sécurité dans les travaux d’aménagement forestier (RSSTAF, art. 27).
  • Il est primordial que chaque abatteur possède une bonne expérience en abattage manuel et qu’il maitrise parfaitement le D.I.S.Ec.P. ainsi que les autres techniques d’abattage enseignées (références : RSSTAF section V et Guide d’abattage manuel de la CNESST).
  • Chaque abatteur doit porter les équipements de protection requis et utiliser les outils d’abattage appropriés, tels que le coin et le levier d’abattage.
  • La zone de travail doit être identifiée avec une signalisation adéquate. Dans le cas de travaux effectués sur des routes ouvertes à la circulation, l’autorité responsable de la route concernée doit être avisée. Une entente sera alors conclue afin d’appliquer les règles de signalisation pour les travaux de courte durée prévues dans le document Tome V – Signalisation routière du Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports du Québec. Le port du dossard avec bandes réfléchissantes devra être exigé pour toute personne présente sur les lieux.
  • L’employeur doit s’assurer que la distance sécuritaire minimale de 22,5 m d’un abatteur manuel est respectée.
  • Les arbres dangereux, tels que les chicots, doivent être identifiés sur le terrain.
  • Chaque arbre qui a un potentiel d’atteindre la distance d’approche sécuritaire de la ligne électrique doit faire l’objet d’une analyse de risques. L’abatteur doit, notamment, tenir compte du penchant naturel de l’arbre, des signes apparents de maladie, de la présence de pourriture et de champignons,  de la topographie, des conditions climatiques (particulièrement le vent), des obstacles dans la direction de la chute, des branches mortes et suspendues ainsi que des arbres encroués. Le niveau de fatigue du travailleur doit également être considéré.
  • La méthode utilisée doit assurer la réussite de l’abattage en toute sécurité. L’opération doit absolument être maitrisée, car aucune erreur n’est permise.

TRAVAUX MÉCANISÉS
  • Les travaux mécanisés tels que l’abattage, le débardage et le déchiquetage présentent également des risques lorsqu’ils sont effectués près des lignes électriques. Si un élément de la machinerie risque de s’approcher à moins de la distance minimale d’approche sécuritaire, l’employeur devra mettre en place l’une des mesures suivantes (CSTC, art.5.2.2) :
  • S’assurer que la ligne électrique est hors tension pour la durée des travaux;
  • Convenir avec l’entreprise d’exploitation d’énergie électrique des mesures de sécurité à prendre;
  • Munir la machinerie d’un limiteur de portée.
  • D’autres mesures doivent également être respectées :
  • Il faut éviter de stationner les véhicules lourds sous une ligne électrique. Si tel est le cas, ils devront être mis à la terre.
  • Au moment de la récupération de matière ligneuse, il faut éviter de localiser les aires d’empilement dans l’emprise d’une ligne électrique.
  • Il est très important de respecter une zone de sécurité autour des équipements mobiles (ex: broyeur) ou des véhicules automoteurs.
  • La section V du CSTC contient d’autres spécifications dont vous devez tenir compte; n’hésitez pas à vous y référer.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires