S.O.S. : forêts québécoises menacées

Québec Science
Novembre 21, 2019
Écrit par Québec Science
Dans les prochaines années, le visage de la forêt québécoise se métamorphosera, et pas pour le mieux. Sa survie passe par l’accroissement de sa biodiversité.

Vous avez dit « crise climatique » ? Étonnamment, l’urgence ne se fait pas sentir dans les forêts boréales du nord-est de l’Amérique du Nord. Du moins pas encore. L’augmentation des températures et des précipitations bénéficie pour l’instant aux pins, épinettes et autres sapins, indique Yves Bergeron, professeur à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) et à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). « Cela favorise une meilleure croissance des forêts, les incendies y sont moins fréquents… En Abitibi, d’où je vous parle, les arbres ne se sont jamais aussi bien portés », note-t-il.

C’est lorsqu’on simule des scénarios probables de réchauffement dans les prochaines décennies que le tableau s’assombrit. Les épisodes de sécheresse plus fréquents augmenteront la fréquence des feux dans le nord du Québec. Les forêts disposeront de moins de temps pour se régénérer entre les incendies, ce qui favorisera l’apparition de landes non forestières. À moins d’interventions humaines ciblées, des pans entiers de la Boréalie pourraient ne plus être exploitables commercialement.

Lire la suite



Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Communication intelligente par satellite pour les gens et les actifs
Compte tenu de la concurrence qui prévaut dans le marché d’aujourd’hui hyper-connecté et alimenté pa...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.