«On ne perdra pas un emploi pour un caribou»

Le Quotidien
Juin 28, 2018
Écrit par Le Quotidien
«On ne perdra pas un emploi pour un caribou»
Crédit : SEPAQ
Le caribou forestier va devenir un enjeu constitutionnel. Le gouvernement du Québec entend plaider sa juridiction sur les espèces menacées pour barrer la route à Environnement Canada, qui a l’intention d’imposer un plan de rétablissement de cet ongulé, ce qui aurait des conséquences désastreuses pour l’industrie forestière.

« La prémisse de base est toujours la même. On ne perdra pas un emploi pour un caribou. Le gouvernement du Québec va protéger les travailleurs forestiers et les 60 000 familles qui vivent de cette industrie », a martelé le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette.

Il voulait rassurer les maires et les syndicats qui ont relancé l’Alliance forêt boréale pour contrer la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, qui dit à qui veut l’entendre que le Québec va « rentrer dans le rang » et adopter le principe du 35 % maximal de perturbation forestière. Luc Blanchette entend bien tester la volonté de la ministre lors d’une conférence fédérale-provinciale qui est prévue dans les prochains jours.

« Au Québec, nous parlons du caribou forestier depuis 30 ans. Le Québec a la Loi sur les espèces menacées et vulnérables et va exiger le respect de sa juridiction. Si la ministre McKenna veut tenter d’outrepasser le Québec, elle en subira les conséquences », reprend le ministre, qui entend bien sensibiliser ses collègues des autres provinces à la problématique.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.