Comment éviter la maladie de Lyme?

Augmentation des cas de la maladie de Lyme au Québec : Soyez aux aguets
Pascal Rousseau, coordonnateur en prévention – services spécialisés chez PRÉVIBOIS
Août 10, 2017
Écrit par Pascal Rousseau, coordonnateur en prévention – services spécialisés chez PRÉVIBOIS
Les tiques porteuses de la bactérie Borrelia burgdorferi sont en augmentation au Canada. Elles contractent cette bactérie en se nourrissant du sang de petits rongeurs et d’oiseaux qui en sont eux-mêmes infectés. Souvent appelées « tiques à chevreuil », elles vivent dans nos champs, nos boisées et nos forêts et préfèrent les endroits sombres et humides. Au Canada, les tiques susceptibles de transmettre la maladie de Lyme se trouvent dans les régions du sud du Manitoba, de l’Ontario, du Québec et de la Colombie-Britannique, ainsi que dans certaines régions du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.


Au Québec, les zones les plus particulièrement touchées sont :
  • une large partie du territoire de la Montérégie;
  • le sud-ouest de la région de la Mauricie-et-Centre-du-Québec;
  • le nord et l’ouest de l’Estrie.
En 2015, 160 cas de maladie de Lyme ont été rapportés au Québec, comparativement à :
  • 126 cas en 2014
  • 143 cas en 2013
  • 43 cas en 2012
  • 32 cas en 2011
La tique, qui mesure environ 1 à 3 millimètres avant de se nourrir, transmet la maladie de Lyme à l’humain en se nourrissant de son sang. Une fois son repas terminé, sa taille peut tripler et c’est à ce moment qu’elle est le plus facilement repérable. Dans la plupart des cas, les piqures sont imperceptibles et sans douleur.  En  cas de piqure, il faut retirer la tique délicatement et la conserver dans un récipient hermétique en notant la date, l’heure et l’endroit où la piqure est survenue. Ces informations pourraient être utiles en cas de consultation avec les services de santé.

LES SYMPTÔMES ET LE DIAGNOSTIC
Les symptômes peuvent apparaitre entre 2 à 30 jours après la piqure. Il peut s’agir de rougeurs sur la peau qui deviennent de plus en plus apparentes avec le temps, de fièvre, de maux de tête, de raideurs à la nuque ou encore de douleurs musculaires et articulaires. En cas de doute ou s’il y a présence de rougeurs en forme de cercle, il devient impératif de consulter un médecin.

Dans certains cas, diagnostiquer la maladie de Lyme n’est pas chose facile. Les symptômes perçus par les gens peuvent ressembler à ceux d’autres maladies et plusieurs médecins connaissent encore mal la maladie de Lyme, malgré qu’elle soit en augmentation au Québec depuis quelques années. Lors de l’analyse sanguine, certains patients reçoivent des résultats faussement négatifs alors qu’ils sont porteurs de la maladie.  C’est à ce moment-là que le temps peut faire des ravages si la maladie n’est pas traitée. En janvier 2017, une dame de Rivière-du-Loup a dû se rendre aux États-Unis pour se faire diagnostiquer et suivre un traitement, car les médecins québécois ne parvenaient pas à identifier sa maladie. Elle vivait un véritable supplice depuis deux ans en raison de douleurs musculaires et articulaires . Le traitement de l’infection repose sur la prise d’antibiotiques (par voie orale ou intraveineuse).

LES MESURES PRÉVENTIVES
Les travailleurs forestiers sont davantage susceptibles d’être exposés aux tiques dans le cadre de leurs activités en forêt car ils doivent circuler à pied sur de longues distances et à travers différents types de végétation. Les données démontrent qu’il est plus commun de rencontrer des tiques au printemps ou à l’automne, tout dépendant de la situation géographique. Il est donc très important de toujours être vigilant. Il existe des moyens de prévention simples pour se protéger contre les piqures de tiques :
  • Porter des vêtements longs et de couleurs claires afin de facilement repérer les tiques si elles entrent en contact avec vos vêtements. Il faut absolument les retirer aussitôt qu’on les aperçoit.
  • Porter la  chemise à l’intérieur du pantalon et insérer le bas de celui-ci  dans ses chaussettes ou à l’intérieur de ses bottes de travail;
  • Porter, en tout temps, un casque de sécurité pour se couvrir les cheveux;
  • Éviter autant que possible de marcher dans des herbes hautes;
  • Examiner ses vêtements et les secouer avant de rentrer à l’intérieur;
  • Appliquer un chasse-moustique contenant du DEET sur ses vêtements et son visage incluant les oreilles .
Peu importe la région où l’on œuvre en forêt, il faut toujours demeurer aux aguets des tiques et des piqures, car si la maladie n’est pas traitée rapidement, les gens infectés pourront développer de l’arthrite chronique et, dans de plus rares cas, être atteints au système nerveux central, au cœur, aux yeux et à d’autres organes . En terminant, il est important d’informer tous les travailleurs sur les risques possibles ainsi que les moyens de prévention destinés à éviter que ces petits acariens nuisibles entrent en contact avec la peau.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires