Aménagement forestier
Après la venue de la mécanisation, de l’électrification et de la robotisation, une quatrième révolution industrielle est à nos portes : la révolution numérique ou l’industrie 4.0. Celle-ci sera fondée sur l’usine intelligente caractérisée par une interconnexion des machines et des systèmes au sein des sites de production, mais aussi entre eux et l’extérieur (clients, partenaires, autres sites de production). Cette révolution intègre les récents développements technologiques tels que le fonctionnement des machines à distance, l’intelligence artificielle, la communication en temps réel, la réalité augmentée, l’automatisation, etc.
La 26e édition de L'État des forêts au Canada : rapport annuel 2016 dresse un portrait des forêts et de l'industrie forestière du Canada. Axé sur l'aménagement forestier durable, le rapport décrit les riches ressources forestières du Canada ainsi que nos réussites en matière d'aménagement durable.
Les tiques porteuses de la bactérie Borrelia burgdorferi sont en augmentation au Canada. Elles contractent cette bactérie en se nourrissant du sang de petits rongeurs et d’oiseaux qui en sont eux-mêmes infectés. Souvent appelées « tiques à chevreuil », elles vivent dans nos champs, nos boisées et nos forêts et préfèrent les endroits sombres et humides. Au Canada, les tiques susceptibles de transmettre la maladie de Lyme se trouvent dans les régions du sud du Manitoba, de l’Ontario, du Québec et de la Colombie-Britannique, ainsi que dans certaines régions du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.
Le patrimoine naturel du Canada fait partie intégrante de notre identité et de notre histoire nationales. Les Canadiens s'attendent donc à ce que leurs gouvernements assurent la conservation et la gestion responsable des espèces sauvages et des écosystèmes du Canada
Même s'il salue les efforts mis en place, le Forest Stewardship Council (FSC) juge insuffisant le plan d'action du gouvernement canadien qui vise à protéger le caribou forestier au pays, invitant les parties prenantes à adhérer à la nouvelle norme FSC, opérationnelle d'ici le début de la prochaine année.
Imaginez une promenade de huit heures en forêt avec un sac de 23 kilos sur les épaules à travers une nuée d'insectes. Ajoutez à cela des conditions météo souvent difficiles et des terrains accidentés. C'est le quotidien des reboiseurs canadiens, dont les salaires n'ont pratiquement pas changé au cours des 20 dernières années.
Partageant les plus récents constats de la Vérificatrice générale du Québec (VGQ), l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ) réclame une réforme majeure de la gestion des travaux sylvicoles par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) d'ici la fin de l'année 2017-18. L'Ordre demande que des ingénieurs forestiers responsables et imputables soient mobilisés et déployés dans les forêts, à travers le Québec, afin que les importants fonds publics dépensés par le gouvernement génèrent le retour sur investissements auquel les Québécois s'attendent.
Les papillons de la tordeuse du bourgeon d'épinette s'apprêtent à s'envoler un peu partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Alors que pendant plus d’un siècle, les calculs du Bureau du forestier en chef (BFEC) étaient le fait de l’industrie forestière, aujourd’hui c’est un organisme « indépendant » qui s’en occupe. Mais au nom de quoi ?
Le meilleur allié dans la lutte à l’agrile du frêne ne serait rien de moins qu’un champignon. Depuis un an, la firme trifluvienne GDG Environnement teste cette méthode naturelle pour contrôler l’insecte ravageur. Et les résultats sont promoteurs !
Un chapitre entier du dernier rapport du Vérificateur général du Québec (VG) présentait les conclusions d'un audit de performance des travaux d'aménagement des forêts (sylviculture) en terres publiques, qui relèvent du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).
L’Erreur boréale a beau avoir été diffusée il y a maintenant près de 20 ans (1999), son influence sur notre foresterie reste très présente. C’est au débat qu’a suscité ce documentaire que l’on doit la Commission Coulombe en 2004 et la réflexion menant à la nouvelle politique forestière entrée en vigueur le 1er avril 2013.
Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, affirme que sa décision de déplacer la harde de caribous forestiers de Val-d'Or vers le Zoo sauvage de Saint-Félicien est basée sur des faits scientifiques. Le quotidien Le Devoir a publié mercredi matin un article affirmant que Québec refuse de fournir les éléments factuels et documents qui justifient cette décision.
Nom : Virginie Galvez-Cloutier
Âge : 28  ans
Poste : Ingénieure forestier - Cédrico
Formation : Génie forestier à l’Université Laval
Conseillers Forestiers Roy fera l’acquisition dans les prochains jours d’un drone DJI type MG1 qui sera utilisé pour l’épandage sur les terres privées afin de combattre la tordeuse d’épinette.
Page 1 sur 8

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

NATURALLIA
October 16-19, 2017