Récolte

À peine deux jours après avoir fini son secondaire 5, Jimmy Roy partait travailler dans le bois pour faire son chiffre sur l’ébrancheuse. L’homme qui a aujourd’hui 25 ans a en fait commencé son apprentissage d’opérateur forestier beaucoup plus tôt, dès l’âge de 13 ans, alors qu’il accompagnait son père en forêt pour aller bucher quelques heures à la scie à chaine ou encore pour aider à opérer l’ébrancheuse. 
La patte du Yéti fait sa trace sur les chan-tiers forestiers de l’Abitibi. Ce n’est pas parce l’abominable homme des neiges y est passé, mais Foresterie Yéti. Son propriétaire, Christian Roy, est un convaincu des bienfaits du jardinage forestier.
Hydromec a fait le lancement de la nouvelle abatteuse Cobra de Ponsse en Amérique du Nord, puis dévoilé une esquisse de sa future succursale de Saint-Augustin-de-Desmaures à l’occasion de deux journées de démonstration privée présentées les 29 et 30 novembre au Lac-Beauport. 
«Vous avez choisi le KING!», telle a été la réaction du père et partenaire d’affaire de Bruno Perron, Jean-Roch, quand il a appris que son fils était sélectionné parmi les étoiles de la relève forestière. 
« On ne peut pas être un expert en tout, a soutenu Pierre-Olivier Lussier, le directeur général du CEMR. Notre programme est axé sur les concepts de gestion de l’entreprise pour faire en sorte que l’entrepreneur, à la fin de la formation, soit bien outillé pour orienter ses décisions, pour que son entreprise soit plus rentable et plus durable. » Au menu, des cours de gestion, de ressources humaines, de comptabilité, d’aspects juridiques et plus encore.
Les opérateurs de machinerie ont une influence majeure sur l’efficacité du carburant et la productivité. La différence de productivité entre les meilleurs et les pires opérateurs peut atteindre 30 %, et l’entretien adéquat d’une machine peut générer des économies considérables de carburant. Pour aider ses membres à accroître leur productivité, FPInnovations offre l’atelier Opérateurs avertis de machinerie forestière partout au Canada. D’une durée de trois heures, l’atelier peut être donné à l’usine d’un membre sur demande.Pour ceux qui ne peuvent y assister ou préfèrent assimiler l’information à leur rythme, FPInnovations a lancé une série de vidéos qui montrent aux participants comment choisir la bonne machine pour le travail à faire, quand remplacer une machine usée et comment réduire l’intensité énergétique des opérations (consommation de carburant par unité de production).Maintenant disponible en français et en anglais, la série compte cinq vidéos d’une durée d’environ 12 minutes, une façon pratique de rafraîchir vos connaissances sur le fonctionnement des machines. Cette série présente le concept de suivi de la consommation de carburant et les facteurs qui influencent l’intensité énergétique. Elle est destinée aux opérateurs de machinerie, entrepreneurs forestiers et superviseurs d’opérations de récolte et de cours d’usine qui souhaitent améliorer leur efficacité énergétique, mais n’ont pas le temps d’assister à un atelier d’une demi-journée.
La décision du gouvernement du Québec de lever certaines mesures de protection du caribou forestier dans le secteur du réservoir Pipmuacan au profit de l’industrie forestière dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean désole la Première Nation innue de Pessamit.
Québec met en place une approche régionale de gestion de l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) pour récolter deux fois plus de bois affecté par l’insecte dans la région.
Après avoir terminé sa maitrise en conservation des forêts, Stephanie Parzei a rejoint l’équipe de EACOM Timber Corporation pour occuper le nouveau poste de coordonnatrice de la gestion environnementale des forêts. 
Jadis éducatrice à la petite enfance, pâtissière, entrepreneure, Karla Gauthier a essayé plusieurs métiers avant de trouver un métier qui lui convenait à merveille. Et c’est en forêt qu’elle a su trouver le parfait équilibre. 
(Québec) Québec veut atténuer la protection de ses futures aires protégées et se réserve aussi le droit de mettre fin à leur désignation. 
Dans les prochaines années, le visage de la forêt québécoise se métamorphosera, et pas pour le mieux. Sa survie passe par l’accroissement de sa biodiversité.
Après avoir terminé son diplôme d’études professionnelles comme mécanicien de chantier au CFP de Rivière-du-Loup, Patrick Picard pensait travailler sur les machines de construction. Mais il a plutôt été embauché par Équipements Sigma pour réparer des machines forestières, un hasard de la vie qui a tourné pour le mieux. «Il y a plus de technologies beaucoup plus complexes et je n’ai jamais voulu changer par la suite», dit-il aujourd’hui. 
John Deere annonce l'addition des têtes d'abattage FS50/FR50 à sa gamme de produits. Les têtes FS50/FR50 perfectionnent les attributs évolués des modèles précédents pour optimiser la productivité, la portée et la visibilité. Ces nouvelles têtes sont compatibles avec les abatteuses-groupeuses chenillées des séries 800M et 900M et sont offertes avec configuration d'articulation à 30 et 310 degrés, respectivement.
Inotech, un manufacturier spécialisé dans la fabrication d’équipement pour les scieries situées à Normandin, investi 2 millions de dollars le plus grand investissement de son histoire, pour améliorer sa productivité. Ces sommes permettront également à l’entreprise de percer de nouveaux marchés en Scandinavie et en Amérique du Sud.
Agiles et polyvalents, les nouveaux porteurs John Deere 910G et 1010G fournissent aux exploitants forestiers une solution fiable et parfaitement adaptée à leurs besoins. Équipés d'une cabine ultra-confortable et disponibles avec une variété d'options de flèches, espace de chargement, essieux et cabine, les porteurs 910G et 1010G peuvent être personnalisés pour différents sites ou besoins d'opération.
Le Sierra a battu cinq autres compétiteurs pour obtenir la couronne, marquant une première pour General Motors qui remporte la palme dans la catégorie de la demi-tonne. Par le passé, GM a gagné le titre dans la catégorie à toute épreuve (heavy-duty), remportant notamment le titre en 2018 avec le Chevrolet Silverado 2500 HD.
Même si l’utilisation des drones en foresterie est assez récente et encore peu répandue, ce nouvel outil de travail est en train de faire sa place sur le marché, grâce à ses nombreux avantages.
En 2009, un rapport rédigé pour le Conseil canadien des ministres des forêts estimait que l’introduction et l’établissement de quatre insectes envahissants et maladies des forêts à haute visibilité coûtaient au Canada 165 millions de dollars par année, un coût qui aurait pu être évité si on avait empêché ces ravageurs d’entrer et de s’établir. L’établissement de ravageurs forestiers exotiques envahissants est à la hausse en raison de la croissance du commerce international, ce qui cause des dommages importants et parfois dévastateurs sur le plan économique et environnemental. La base scientifique des mesures phytosanitaires pour contenir la menace des ravageurs et des maladies des plantes représente un défi crucial pour favoriser un commerce mondial comportant un minimum de risque d’espèces envahissantes.
Le cas échéant où une machine se retrouve immobilisée par des conditions de terrain difficiles et qu’il n’est plus possible de la déplacer d’elle-même, un remorquage à l’aide d’un autre équipement doit être effectué. Trop souvent, cette tâche s’effectue dans la précipitation, car  une machine à l’arrêt signifie des pertes de production et d’argent.
Le Règlement sur la santé et la sécurité dans les travaux d’aménagement forestiers (RSSTAF) et le Règlement sur les normes minimales de premiers secours et de premiers soins (RNMPSPS) édictent l’obligation pour un employeur de rendre accessible un véhicule de premiers secours tout comme d’assurer la présence d’infirmiers en forêt.
Les travailleurs sylvicoles sont exposés à de nombreux dangers en forêt. Leurs tâches s’effectuent souvent dans des conditions difficiles, ce qui augmente les risques d’accident. Année après année, on constate qu’une bonne proportion des lésions professionnelles dont ils sont victimes est attribuable aux chutes et glissades. Bien qu’il n’existe pas de solutions miracles, la planification et l’organisation du travail sont des étapes de gestion fondamentales par lesquelles une entreprise peut favoriser un environnement de travail sécuritaire. Nous vous proposons les actions suivantes afin de vous aider à diminuer les risques de chutes et de glissades en forêt.
L’industrie forestière fait face à des défis de taille lorsqu’il est question de la sécurité des travailleurs. Dans un récent article paru dans le Times Colonist, le vérificateur général John Doyle affirmait que la sécurité dans l’industrie forestière de la Colombie-Britannique était à peine comparable aux autres industries, avec trois fois le taux de mortalité des autres secteurs à risque élevé. Il mentionnait également que le coût total des blessures en milieu de travail et des décès des 10 dernières années représente au minimum 690 millions de dollars et qu’il est sans doute bien plus élevé.
Né dans une famille de bucheron tant du côté de son père que de sa mère, Janick Bélanger a choisi de se perfectionner en mécanique forestière, en complétant un diplôme d’études professionnelles en mécanique d’engins de chantier au Centre 24-juin à Sherbrooke. 
La coupe de ruban protocolaire s’est tenue devant plus de 200 invités, dont le vice-président de Volvo Trucks Canada Paul Kudla.
Fort des apprentissages réalisés lors de la campagne d’essais organisée l’année dernière, FPInnovations et ses partenaires planifient de poursuivre l’évaluation au cours des prochains mois de la technologie d’opération de camions en peloton coopératifs. Les objectifs sont plus ambitieux pour cette année.
Le CN prévoit investir environ 245 M$ au Québec en 2019 pour renforcer son réseau ferroviaire dans la province et ainsi améliorer la sécurité et contribuer à l’efficience du service.
Comme dans plusieurs autres régions du Québec, l’industrie forestière tient une place prépondérante au Saguenay/Lac-St-Jean et les entreprises de transport par camion – essentiellement des camionneurs artisans – sont au cœur de la chaîne d’approvisionnement qui permet d’acheminer la production sylvicole jusqu’aux usines de transformation.
Un camionneur a subi des blessures relativement mineures ce matin sur le chemin du lac Long au nord de Girardville.
Une équipe de chercheurs des États-Unis et du Canada ont testé pour la première fois des camions lourds autonomes en peloton sur des routes forestières à Rivière-aux-Rats, en Haute-Mauricie. Il s'agit d'une première au Canada.
Faut-il choisir un ponceau en plastique, en métal, en béton ou encore un ponceau à arches pour maximiser ses investissements dans des terrains forestiers tout en protégeant l’habitat des poissons? Forêts de chez nous a parlé avec des experts pour y voir plus clair.
La MRC de Manicouagan estime que le financement provincial qui lui permet de venir en aide aux associations de villégiateurs pour l'entretien de leurs chemins forestiers est insuffisant.
Les élus de la MRC de Maria-Chapdelaine demandent au gouvernement du Québec de revoir en profondeur le financement des chemins multiressources, et ce, dans le but de maintenir un accès viable pour tous au territoire.
Mac Davis avait un problème. En tant que gestionnaire des terres et des équipements de C. E. Harrison and Sons Ltd— une entreprise forestière familiale multigénérationnelle basée à Parrsboro en Nouvelle-Écosse –, il avait la tâche d’entretenir le réseau de chemins forestiers de la région ouvert par l’entreprise depuis qu’elle a débuté ses opérations en 1934.
L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) voit d'un bon œil l'engagement du ministre des Transports, Marc Garneau, à instaurer des mesures concrètes pour améliorer le système de transport canadien. M. Garneau a présenté son plan « Transport 2030 » aujourd'hui à Montréal.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

La sécurité est notre métier
L’Équipeur Commercial — une division de vente directe aux entreprises reliée à L’Équipeur — offre to...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.