Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Québec veut offrir une planification forestière sur trois ans

2 décembre, 2021  par Cabinet du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs


Comme il s’y était engagé à l’automne 2018, le gouvernement du Québec confirme l’atteinte de l’objectif provincial d’améliorer la prévisibilité de la planification forestière.

Ainsi, l’ensemble des utilisateurs du territoire public pourra connaître, trois ans à l’avance (300 %), les secteurs qui feront l’objet de la récolte forestière.

C’est ce qu’a annoncé le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, Pierre Dufour, en marge de la conférence Perspective 2022 du Conseil de l’industrie forestière du Québec, tenue dans la capitale nationale.

Advertisement

Concrètement, l’engagement du gouvernement consiste à fournir une réserve de secteurs équivalant à trois années de récolte des besoins annuels en volumes de bois de l’industrie forestière.

Au nombre des avantages d’une amélioration de la prévisibilité, il y a lieu de mentionner que :

  • la cohabitation entre les activités de récolte et les autres activités se déroulant sur le même territoire sera facilitée, augmentant du même coup la marge de manœuvre pour leur prise en compte;
  • l’anticipation des besoins des autres utilisateurs, dont ceux des communautés autochtones, sera accrue;
  • la programmation des opérations de récolte et de transport sera optimisée, favorisant notamment l’obtention d’un réseau routier efficace pour l’ensemble des utilisateurs;
  • la flexibilité et la capacité de s’adapter aux marchés du secteur forestier seront améliorées.

Il est à noter que la prévisibilité de 300 % ne permet pas d’augmenter la récolte annuelle en volumes de bois ou en superficies. Elle permet plutôt d’accroître la prévisibilité à plus long terme pour tous les utilisateurs de la forêt québécoise et d’offrir une plus grande flexibilité aux opérations de récolte annuelles. Certaines modalités régionales et précisions restent à être déterminées.

Citation :

« Pour avoir un environnement d’affaires compétitif, il est primordial de pouvoir planifier adéquatement le déploiement de nos ressources. C’est pourquoi je suis si fier d’annoncer que l’objectif provincial d’offrir plus de prévisibilité à l’industrie forestière est maintenant chose faite. Dorénavant, ce sont tous les utilisateurs de nos forêts qui sauront, trois ans d’avance, où se feront les travaux de récolte forestière. »

Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

Faits saillants :

À l’automne 2018, le gouvernement du Québec s’était engagé à accroître la prévisibilité de l’approvisionnement forestier afin d’encourager la vitalité du secteur forestier.

Le 30 septembre 2019, le ministre Pierre Dufour annonçait que l’atteinte de l’objectif de 300 % était prévue pour décembre 2021. Plusieurs chantiers ont été mis en place pour concrétiser cet engagement, que l’on pense au Comité technique MFFP-Conseil de l’industrie forestière du Québec sur la prévisibilité de la planification forestière ou aux groupes de travail composés de représentants de l’industrie et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

L’annonce d’aujourd’hui vient confirmer le succès de ces travaux et l’atteinte de l’objectif provincial de 300 % de prévisibilité de la planification forestière liée à la récolte de bois. Seules les modalités et les précisions de quelques régions restent à être déterminées.


Imprimer cette page

Advertisement

Stories continue below