Opérations Forestières

Nouvelles de l’industrie Politiques
Québec propose 13M$ d’aide pour la Côte-Nord

Québec propose une aide de 13M$ à Produits Forestiers Résolu, Arbec et Boisaco pour baisser les coûts d'exploitation de la récolte sur la Côte-Nord.


1 juillet 2015
Par Gouvernement du Québec

Québec propose une aide de 13M$ à Produits Forestiers Résolu, Arbec et Boisaco pour baisser les coûts d’exploitation de la récolte sur la Côte-Nord.

« Nous avons analysé les propositions qui nous ont été acheminées par les industriels forestiers de la Côte-Nord. Aujourd’hui, c’est plus de 13 M$ pour l’année 2015-2016 que nous proposons aux trois industries de la Côte-Nord. Ces sommes sont disponibles dès maintenant. J’annonce également que nous mobiliserons un contrôleur du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour analyser la qualité du bois en usine de façon continue. Cette rencontre n’est pas une finalité, le travail doit continuer! » a annoncé le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard.

« Les actions que nous posons aujourd’hui sont rigoureusement conformes aux accords commerciaux internationaux; c’était là une grande préoccupation pour nous. Maintenant, dans le but d’accompagner l’industrie dans sa modernisation et son effort de diversification, nous rencontrerons individuellement chacune des entreprises pour étudier en détail les projets qui nous ont été ou qui nous seront soumis » a conclu le ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Jacques Daoust.

Advertisment

Pour sa part, le ministre Leitao a mentionné que « les mesures qui sont proposées aujourd’hui constituent un soutien important pour l’industrie forestière de la Côte-Nord. Les équipes du ministère des Finances vont également continuer leurs analyses afin d’évaluer et de comparer le coût de la fibre dans les régions du Québec, afin de dresser un portrait juste des structures de coûts de l’industrie forestière québécoise ».

Les modalités offertes à l’industrie forestière de la Côte-Nord :

  • modalités particulières de façonnage des bois pour le sapin;
  • limiter la récolte au volume du sapin à 25 %;
  • rendre accessibles les données LIDAR (télédétection par laser);
  • arrêter les coupes partielles dans les zones affectées par la TBE;
  • analyser la possibilité de fusionner les unités d’aménagement forestier;
  • compensations aux industriels pour les coûts supplémentaires associés à leurs efforts de récupération;
  • aide modulée de 67 à 100 % dans les zones touchées par la TBE;
  • mise en copeaux des bois récoltés directement en forêt permise pour la papetière;
  • différents allègements dans les modalités de planification forestière;
  • vente de 150 000 mètres cubes de bois additionnels touchés par la TBE sur le marché libre des bois à prix réduit en tenant compte des difficultés inhérentes à la récolte;
  • analyse, en collaboration avec le Centre d’expérimentations et de développement en forêt boréale, des impacts de la TBE sur la qualité de la fibre.

De plus, des mesures additionnelles prendront effet sous peu :

  • vente aux enchères de 200 000 mètres cubes additionnels affectés par la TBE par le Bureau de mise en marché des bois;
  • publication prochaine de la nouvelle grille de tarification de la valeur marchande des bois sur pied pour l’année 2015-2016.

Cette première rencontre de travail entre la cellule d’intervention et les industriels démontre clairement notre volonté de moderniser, stabiliser et accompagner l’industrie forestière de la Côte-Nord au bénéfice des travailleurs et de la population.