Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Québec confirme une garantie d’approvisionnement à Norbord


27 juin 2017
Par Le Quotidien

Avec une garantie d’approvisionnement de 419 200 m3, les chances de voir rouvrir l’usine Panneaux Chambord, fermée depuis huit ans, ont augmenté grandement. Pourrait suivre un investissement de 70 M $ effectué par Norbord pour moderniser l’usine et fabriquer du panneau à copeaux orientés.

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard a officialisé cet approvisionnement forestier au coeur de l’usine fermée en 2008, lundi matin. « Cette usine a été gardée dans un bon ordre au cours de ses années de fermeture. Ç’a contribué à l’échange d’usines entre Norbord et Louisiana Pacific et les chances de sa réouverture et de l’annonce de ce matin », a-t-il mentionné. Une journée parfaite pour le député de Roberval qui célébrait son anniversaire. « Il s’agit de l’une des garanties d’approvisionnement de bois la plus importante accordée par le gouvernement. Quand j’ai fait l’annonce des Serres Toundra, j’ai dit que c’était un des plus beaux moments de ma carrière politique. Celle d’aujourd’hui est du même niveau si vous demandez pourquoi Denis, Serge et moi on est en politique, c’est pour vivre des moments comme ça. Qu’on a fait une différence en intervenant au bon moment. C’est donc une étape majeure. Tout le monde veut que ça ouvre. Et le gouvernement va être là pour favoriser et accélérer les investissements. Et pour moi, la nouvelle extraordinaire, c’est qu’on parle d’un total forêt et usine de plus 300 emplois. C’est comme 3000 à Montréal », a-t-il ajouté.

D’autres étapes à franchir

Advertisment

Pour le président de Norbord, Peter Wijnbergen, l’annonce de cet approvisionnement forestier constitue l’étape la plus importante pour la réouverture de l’usine. Il restera ensuite à signer un nouveau contrat de travail avec le syndicat en place et ensuite déterminer les investissements à réaliser pour rendre l’usine productive et concurrentielle. Une mise aux normes qui pourrait atteindre 70 M $. « L’ensemble de ces conditions devra nous permettre d’opérer à faible coût pour assurer la viabilité. Je suis enthousiaste par les opportunités qu’offre cette usine qui se trouve proche de nos marchés. Nous devons être en mesure de fournir nos clients dans le futur », a-t-il livré.

Lire la suite