Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Quatre projets pilotes de forêt de proximité verront le jour en 2014

Un appel d'offres sera lancé en janvier 2014 pour la création de quatre projets pilotes d'une superficie maximale de 30 000 hectares afin de mettre en valeur la gestion intégrée des ressources sur le territoire.


22 novembre 2013
Par Guillaume Roy
Selon Jocelyn Lessard, président de la Fédération des coopératives forestières du Québec, l’annonce de projets de forêts de proximité est la bienvenue, mais les règles ne sont pas claires pour l’instant. Guillaume Roy

SAINT-FÉLICIEN, le 21 novembre 2013 – Un appel d’offres sera lancé en janvier 2014 pour la création de quatre projets pilotes d’une superficie maximale de 30 000 hectares afin de mettre en valeur la gestion intégrée des ressources sur le territoire. De plus, le gouvernement s’engage aussi à lancer les travaux menant à la conversion des 13 anciens CtAF en forêt de proximité. Cette annonce a été faite lors du Rendez-vous sur la forêt québécoise.

Depuis plusieurs années, les communautés forestières luttent pour développer le concept de forêt de proximité. « Il y a un grand appétit pour les forêts de proximité », a lancé Michel Lagacé, du réseau des Conférences régionales des élus. De son côté, Serge Fortin a noté que ces projets pilotes favoriseront le développement économique et social des communautés forestières et améliorera l’occupation dynamique du territoire. Toutefois, des budgets adéquats devront accompagner ses efforts.

Selon Jocelyn Lessard, président de la Fédération des coopératives forestières du Québec, l’annonce de projets de forêts de proximité est la bienvenue, mais les règles ne sont pas claires pour l’instant. De plus, il croit que l’échéancier sera très serré pour en venir à un plan efficace.

Advertisment

André Tremblay, PDG du Conseil de l’industrie forestière du Québec, abonde dans le même sens. « Quels seront les impacts sur la possibilité forestière? Comment seront partagés les revenus? Si on dit que les revenus seront neutres pour l’état, comment les communautés tireront-elles des revenus? », a-t-il demandé. Plusieurs éclaircissements seront nécessaires à son avis.

« Je suis d’accord que tout n’est pas complètement clair avec les forêts de proximité, mais c’est pour ça qu’on veut aller de l’avant avec quelques projets pour vivre l’expérience, la documenter et préparer la politique de forêt de proximité », a répondu la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet. 

Robert Coulombe, président ex officio de l’Union des municipalités du Québec, rappelle toutefois que les forêts de proximité sont un outil de développement rural extraordinaire. « Les forêts de proximité, ça déborde de la matière ligneuse. Faites-nous confiance pour un projet de plus grande envergure, pour qu’on puisse transférer l’expertise dans d’autres milieux éventuellement », dit-il. Rappelons qu’une quinzaine de projets de forêt de proximité avait été déposée en 2012 lors des premiers pourparlers avec le gouvernement, alors libéral.

Finalement, Rénald Bernier, président du Regroupement des sociétés d’aménagement forestier du Québec souligne que les différents acteurs devront travailler ensemble, car plusieurs personnes travaillent déjà sur ces territoires.

– 30 –