Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Projet de transformation des bois de qualité inférieure


15 décembre 2016
Par Gouvernement du Québec

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, est heureux de remettre une aide financière de 75 000 $ à Domtar inc. qui a terminé depuis peu une étude de faisabilité pour améliorer la compétitivité de son usine de Windsor.

« Je suis fier que notre gouvernement ait pris part au projet novateur de Domtar en Estrie. L’étude de faisabilité réalisée permettra de mieux orienter les nouvelles technologies qui seront implantées. Dans plusieurs régions, les bois de faible qualité sans preneurs deviennent une entrave importante à la réalisation des activités d’aménagement forestier dans certains peuplements, ainsi qu’aux bénéfices économiques qui en découlent. À terme, les technologies qui seront implantées sur la base des résultats de cette étude permettront de favoriser la transformation d’importants volumes de bois de faible qualité de différentes longueurs et ainsi de maximiser ces volumes et les retombées économiques générées par les activités d’aménagement forestier », a déclaré le ministre Blanchette.

« Domtar est une véritable institution dans notre région. Son usine de Windsor est la seule au Québec à fabriquer des papiers d’impression à partir de pâte chimique vierge et elle offre du travail à plus de 850 personnes chez nous. L’investissement que nous annonçons aujourd’hui sera bénéfique pour l’ensemble de la filière forestière régionale. De plus, les producteurs privés de la région pourront également bénéficier des bienfaits de ce projet, car la moitié des volumes de bois rond et de copeaux de feuillus utilisés par l’usine de Domtar provient de cette source d’approvisionnement », a ajouté la députée de Richmond, Mme Karine Vallières.

Advertisment

Le projet visait la réalisation d’une étude de faisabilité pour l’ajout d’une ligne de transformation de bois rond de trituration multilongueur en copeaux. Cette étude traitait de deux volets : l’approvisionnement et l’ingénierie. Le premier a permis d’évaluer le potentiel d’augmentation de la productivité, de diminution des pertes de fibre et de réduction des coûts par provenance. Le deuxième comprenait notamment la conception préliminaire du processus, la préparation des dessins d’élévation des nouveaux équipements, le schéma préliminaire de la ligne et l’évaluation des besoins électriques de même que le détail des coûts estimés par équipement.

« Nous nous efforçons de trouver des solutions et des moyens pour aider l’industrie des produits forestiers à progresser. Nous devons soutenir les initiatives innovantes et proposer de nouvelles avenues pour tous les produits et produits conjoints de la transformation du bois issus de notre ressource forestière. Nous devons faire preuve d’innovation dans les moyens que nous voulons mettre en œuvre. Cette innovation est essentielle au renouvellement de l’industrie des produits forestiers », a conclu le ministre Blanchette.