Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Plus un arbre est vieux, plus il absorbe du CO2

Cette étude apporte une réponse claire à cette question: "pour réduire le dioxyde de carbone présent dans l'atmosphère, c'est mieux d'avoir davantage de gros arbres", résume le chercheur.


22 janvier 2014
Par MYTF1

Le postulat selon lequel les vieux arbres contribueraient moins à la lutte contre le réchauffement climatique vient d’être contredit. Une étude démontre en effet que plus un arbre est vieux, plus il capture de CO2 dans l’atmosphère.

Plus un arbre est vieux, plus il capture du dioxyde de carbone dans l’atmosphère pour continuer à croître, selon une étude publiée mercredi et portant sur l’impact des forêts sur le réchauffement climatique. Les résultats des travaux, publiés dans Nature, indiquent que sur plus de 400 types d’arbres étudiés, ce sont les spécimens les plus vieux et donc les plus grands de chaque espèce qui grandissent le plus vite et qui absorbent ainsi le plus de CO2.

Ces recherches contredisent le postulat selon lequel les vieux arbres contribueraient moins à la lutte contre le réchauffement climatique. « C’est comme si pour des humains, la croissance s’accélérait après l’adolescence au lieu de ralentir », a résumé à l’AFP Nathan Stephenson, l’un des auteurs. Les arbres absorbent le CO2 de l’atmosphère, le principal gaz à effet de serre, et le stockent dans leurs troncs, leurs branches et leurs feuilles.

Advertisment

Lire la suite