Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Plus de 3M$ pour la recherche sur le carbone forestier et les changements climatiques


20 octobre 2021
Par Le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT)

Le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT) se joint à son partenaire, le Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP), pour annoncer l’octroi de trois subventions dans le cadre du Programme de recherche en partenariat sur la contribution du secteur forestier à l’atténuation des effets des changements climatiques. Ce programme est financé par le Fonds d’électrification et des changements climatiques et répond à un objectif du Plan pour une économie verte 2030 qui vise à accroître les connaissances scientifiques sur les interrelations entre la forêt et ses produits, les impacts des changements climatiques et le stockage du carbone.

* Incluant les frais indirects de la recherche (FIR) pour les établissements universitaires. Les octrois sont conditionnels à l’allocation des crédits par l’Assemblée nationale du Québec et aux décisions du Conseil d’administration du Fonds. Ces octrois peuvent donc être modifiés en tout temps, sans préavis.

Advertisement

Le FRQNT et le MFFP offrent leurs plus vives félicitations à la chercheuse et aux chercheurs financés.

À propos du Programme de recherche en partenariat sur la contribution du secteur forestier à l’atténuation des effets des changements climatiques

Dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques, le MFFP et le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) œuvrent à documenter les occasions de contribution du secteur forestier à la transition climatique. Les politiques et les stratégies du MFFP et du MELCC comportent des mesures liées au rôle du secteur forestier dans l’atténuation des effets des changements climatiques. Les travaux de recherche financés dans le cadre de ce programme visent l’acquisition de nouvelles connaissances qui permettront de réduire les incertitudes et de faciliter l’identification des interventions les plus porteuses.