Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Perte de 32M$ pour Tembec au 3e trimestre


26 novembre 2015
Par Tembec

Tembec a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 373 millions $ au trimestre terminé le 26 septembre 2015, comparativement aux 371 millions $ enregistrés à la même période de l’an dernier. La Compagnie a réalisé une perte nette de 32 millions $ (0,32 $ par action) pour le trimestre terminé en septembre 2015, comparativement à un bénéfice net de 5 millions $ (0,05 $ par action) au trimestre de septembre 2014. Les résultats du trimestre courant incluent une perte hors trésorerie de 38 millions $ liée à la conversion de la dette libellée en dollars US. Le bénéfice d’exploitation avant amortissement et autres éléments (BAIIA ajusté) a été de 36 millions $ pour les trois mois terminés le 26 ! septembre 2015, comparativement au BAIIA ajusté de 29 millions $ enregistré au trimestre correspondant de l’an passé et au BAIIA ajusté de 2 millions $ du trimestre précédent.

Pour l’exercice terminé le 26 septembre 2015, le chiffre d’affaires consolidé était de 1,4 milliard $, par rapport à 1,5 milliard $ à l’exercice précédent. La Compagnie a réalisé une perte nette de 150 millions $ (1,50 $ par action) comparativement à un bénéfice net de 9 millions $ (0,09 $ par action) à l’exercice 2014. La perte de l’exercice courant inclut une perte hors trésorerie de 81 millions $ liée à la conversion de la dette libellée en dollars US. Le BAIIA ajusté a été de 70 millions $ par rapport à 90 millions $ à l’exercice précédent. Le bénéfice d’exploitation a diminué de 88 millions $ à $31 millions $ dans la période de 12 mois la plus récente.

Résultats par secteur d’activité

Advertisment

Durant le trimestre terminé en septembre 2015, le secteur des pâtes de cellulose de spécialités a produit un BAIIA ajusté de 15 millions $ et un chiffre d’affaires de 121 millions $, comparativement à un BAIIA ajusté négatif de 6 millions $ et à un chiffre d’affaires de 108 millions $ au trimestre précédent. L’augmentation du chiffre d’affaires des pâtes de 14 millions $ vient d’expéditions de catégories de spécialités et de viscose plus élevées. L’augmentation de 63 $ par tonne métrique des prix de vente déclarés en dollars canadiens pour les catégories de spécialités était due à la devise puisque les prix de vente en dollars américains et en euros n’ont pas augmenté. L’augmentation de 68 $ la tonne métrique pour les prix de vente de viscose et d’autres produits a aussi été! ; entraînée par la devise puisque les prix de vente en dollars américains étaient relativement inchangés. Globalement, la hausse des prix des pâtes a augmenté le BAIIA ajusté de 5 millions $. Les expéditions ont représenté 87 % de la capacité comparativement à 78 % au cours du trimestre de juin 2015. Les résultats du trimestre de juin 2015 ont été affectés de manière significative par des travaux d’entretien majeurs planifiés aux deux usines de pâtes. L’usine de Tartas, qui effectue des travaux d’entretien majeurs tous les 18 mois, était inactive pendant environ deux semaines en avril 2015. L’usine de Témiscaming, qui effectue des travaux d’entretien majeurs tous les 12 mois, a été inactive pendant environ une semaine en mai 2015. Les deux usines de pâtes n’ont eu aucun temps d’arrêt d’entretien majeur au cours du trimestre de septembre 2015 et elles ont produit 12!  700 tonnes métriques de plus qu’au trimestre de juin 2015. Globalement, les coûts au comptant d’usine ont diminué de 18 millions $, ce qui inclut 8 millions $ de matériaux d’entretien.

Le secteur des produits forestiers a inscrit un BAIIA ajusté de 4 millions $ et un chiffre d’affaires de 107 millions $ au trimestre terminé en septembre 2015, comparativement à un BAIIA ajusté négatif de 3 millions $ et à un chiffre d’affaires de 103 millions $ au trimestre précédent. Le chiffre d’affaires a augmenté de 4 millions $ par suite d’une hausse des prix et des expéditions du bois d’œuvre de SPÉ. Les expéditions de bois d’œuvre ont atteint 84 % de la capacité, contre 83 % au trimestre précédent. Pendant le trimestre de septembre 2015, le prix repère du bois d’œuvre en débits toutes longueurs a augmenté de 1 $ US par mpmp tandis que celui du bois de colombage s’est déprécié de 13 $ US par mpmp. La devise a été un facteur favorable important, le dollar canadie! n s’étant situé en moyenne à 0,765 $ US, une baisse de 5,9 % par rapport à 0,813 $ US au trimestre précédent. L’effet combiné sur les prix de vente en dollars canadiens a été une augmentation d’environ 11 $ par mpmp, ce qui a augmenté le BAIIA ajusté de 2 millions $. Les coûts de fabrication pour les scieries ont diminué de 6 millions $, principalement à cause d’une baisse des coûts du bois rond.

Le secteur des pâtes à papier a produit un BAIIA ajusté de 7 millions $ et un chiffre d’affaires de 80 millions $ pour le trimestre terminé en septembre 2015, comparativement à un BAIIA ajusté de 3 millions $ et à un chiffre d’affaires de 90 millions $ pour le trimestre précédent. La diminution de 10 millions $ du chiffre d’affaires provenait d’expéditions plus faibles. Le prix repère (livrée en Chine) de la pâte kraft d’eucalyptus blanchie (BEK) a augmenté de 8 $ US la tonne métrique. Cependant, l’augmentation ne s’est pas matérialisée sur le marché de la pâte à papier à haut rendement et les prix en dollars US ont diminué de 28 $ US la tonne métrique. La baisse de la valeur relative du dollar canadien a contrebalancé la baisse des prix en dollars américains. Globalement, les p! rix de vente moyens en dollars canadiens ont été relativement inchangés d’un trimestre à l’autre. Les expéditions de pâtes ont égalé 92 % de la capacité, comparativement à 104 % au trimestre précédent. Au trimestre de septembre 2015, les deux usines de pâtes ont produit 5 400 tonnes métriques supplémentaires par rapport au trimestre précédent. La productivité plus élevée combinée à une baisse du coût des fibres, de l’énergie et des matériaux d’entretien ont réduit les coûts de 5 millions $.

Le secteur des papiers a produit un BAIIA ajusté de 13 millions $ et un chiffre d’affaires de 91 millions $ au cours du trimestre de septembre 2015, comparativement à un BAIIA ajusté de 9 millions $ et à un chiffre d’affaires de 86 millions $ au trimestre précédent. L’augmentation de 5 millions $ du chiffre d’affaires s’explique par une hausse des expéditions et des prix du carton blanchi couché. Le marché du carton blanchi couché était stable. Les expéditions de carton blanchi couché ont représenté 93 % de la capacité, comparativement à 87 % au trimestre précédent. Les devises ont été un facteur positif, le dollar canadien étant plus faible par rapport au dollar américain. Le prix repère a été inchangé à 1 180 $ la tonne américaine. Globalement, les pri! x de vente moyens pour le carton blanchi couché ont augmenté de 55 $ la tonne métrique, augmentant le BAIIA ajusté de 2 millions $. Les coûts de fabrication ont diminué de 1 million $. Le marché du papier journal est demeuré faible avec la baisse continue de la demande en Amérique du Nord. Les expéditions de papier journal ont représenté 77 % de la capacité, comparativement à 85 % au trimestre précédent. Le prix repère du papier journal a diminué de 32 $ US la tonne métrique. La baisse notée précédemment dans la valeur relative du dollar canadien a compensé cette baisse et les prix de vente en dollars canadiens de papier journal étaient inchangés d’un trimestre à l’autre. Les coûts de fabrication à l’usine de papier journal de Kapuskasing étaient semblables à ceux du trimestre dernier.

Indications précédentes

Le 11 septembre, 2015, la Compagnie a émis une prévision pour le quatrième trimestre terminé le 26 septembre 2015. À ce moment, la Compagnie avait des discussions avec certaines parties au sujet de ses intentions annoncées précédemment d’améliorer ses liquidités. Ces discussions ont abouti à des questions concernant la performance financière de la Compagnie au cours du trimestre de septembre 2015 et il a été jugé prudent de fournir des indications sur les résultats d’exploitation prévus. La Compagnie prévoyait que le BAIIA ajusté pour le trimestre de septembre 2015 serait entre 31 millions $ et 34 millions $. Le BAIIA ajusté réel pour le trimestre de septembre 2015 a été de 36 millions $. La surperformance par rapport aux prévisions était principalement attribuable à un dollar canadien pl! us faible, qui était en moyenne de 0,755 $ US au mois de septembre par rapport à 0,77 $ US présumé dans les prévisions.

Événement postérieur à la date du bilan

Le 18 novembre 2015, la Compagnie a annoncé qu’elle a obtenu une nouvelle facilité de crédit adossée à des actifs (la « nouvelle facilité »). Celle-ci consiste en une facilité de crédit renouvelable de 150 millions $ (facilité renouvelable) et un prêt à terme « premier entré, dernier sorti » (facilité PEDS) de 62 millions $ US. La nouvelle facilité remplace la facilité de crédit renouvelable actuelle de 175 millions $. La facilité renouvelable viendra à échéance le 18 novembre 2020, sous réserve du respect de certaines conditions, notamment le remboursement de la facilité PEDS avant le 2 mars 2018, à défaut de quoi la date d’échéance serait devancée à une date antérieure, mais ne peut être plus tôt que le 2 mars 2018. La facilité renouvelable comporte un privil ! 32;ge prioritaire de premier rang sur les créances clients et les stocks des opérations canadiennes et américaines de la Compagnie. La facilité PEDS est garantie par la même sûreté que la facilité renouvelable et comporte une priorité de remboursement de second rang par rapport à la facilité renouvelable. La facilité PEDS est également garantie par un privilège de premier rang sur les immobilisations d’une des filiales américaines de la Compagnie. La Compagnie a utilisé les fonds empruntés en vertu de la nouvelle facilité pour rembourser la facilité renouvelable existante et couvrir les frais et dépenses de transaction. À la suite de ce refinancement, les liquidités totales de la Compagnie au 18 novembre 2015 étaient approximativement 112 millions $ comparativement à 56 millions $ à la fin du trimestre de septembre 2015.

Perspectives

Dans l’ensemble, les résultats de septembre 2015 ont été meilleurs qu’anticipés. La baisse du dollar canadien, combinée à un programme d’entretien majeur relativement léger, a augmenté le BAIIA ajusté de 34 millions $ par rapport au trimestre précédent. Tel qu’anticipé, le BAIIA ajusté du secteur des pâtes de cellulose de spécialités s’est amélioré de 21 millions $ en raison de l’absence d’entretien majeur et d’une productivité accrue. Les prix réalisés se sont améliorés, principalement en raison de la devise. Les expéditions des catégories de spécialités de l’exercice 2015 sont en baisse de 13% par rapport à l’exercice précédent, bien qu’une grande partie de cette baisse ait eu lieu dans les deux premiers trimestres de l’exercice. Il est difficile en ce moment de prévoir la demande et les prix pour l’e! xercice 2016. Les prochaines négociations annuelles des contrats avec nos clients permettront d’en avoir une meilleure idée. Pour compenser la demande inférieure de catégorie de spécialités, la Compagnie augmente la production de catégorie de viscose à l’installation de Témiscaming. L’investissement dans la nouvelle chaudière et la nouvelle turbine a réduit les coûts d’énergie de façon significative, permettant à l’usine de pâtes d’être compétitive et de générer des marges positives dans ce secteur commercial à bas prix. Le BAIIA ajusté du secteur des produits forestiers s’est amélioré de 7 millions $, principalement en raison de la devise étrangère et d’une baisse saisonnière des coûts. Les prix de vente en dollars US étaient relativement faibles et nous sommes maintenant en automne, période au cours de laquelle les prix du bois sont saisonnièrement plu! s faibles. Nous restons optimistes sur les perspectives à moyen et à long terme pour le bois d’œuvre, entraînées par une augmentation graduelle des mises en chantier aux États-Unis. Le BAIIA ajusté du secteur des pâtes à papier s’est amélioré de 4 millions $ en raison des coûts inférieurs et d’une productivité plus élevée. Cependant, la demande de pâtes à haut rendement est relativement faible dans certains marchés, et la Compagnie prévoit que des temps d’arrêt pour s’ajuster au marché seront requis au cours du trimestre de décembre 2015. Le BAIIA ajusté du secteur des papiers a augmenté de 4 millions $. Les marchés de carton blanchi couché restent stables et cette activité devrait continuer à générer de bons résultats renforcés par un dollar canadien relativement plus faible. La faiblesse persistante des marchés du papier journal! continue à exercer une pression à la baisse sur les prix, et cette situation devrait se prolonger dans les prochains trimestres.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*