Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Pas de droit de veto des Autochtones sur les coupes de bois, dit Lafrenière

Les ministres Lafrenière et Dufour reconnaissent qu'il y a un réel enjeu et qu'il faut revoir les mécanismes de consultation des peuples autochtones.


3 novembre 2021
Par Guillaume Roy

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et le ministre responsable des Affaires autochtones du Québec reconnaissent que le processus de consultation des peuples autochtones est un « réel enjeu » et qu’il faut « innover ». Le gouvernement travaillerait d’ailleurs actuellement à revoir les mécanismes de consultation pour les coupes forestières. Or, le ministre Lafrenière souligne que les Autochtones n’ont pas pour autant un « un droit de veto » sur les coupes de bois.

Les ministres réagissaient à l’annonce de la communauté de Manawan, appuyée par le Conseil de la Nation Atikamekw, d’imposer un moratoire sur les coupes forestières, reprochant le non-respect des droits autochtones par les entreprises forestières et des consultations bidons, qui ne sont ni libres, ni éclairées.

Ils réagissaient aussi aux témoignages de nombreux chefs de territoire des trois communautés atikamekw qui ont raconté leur ras-le-bol à propos des coupes forestières dans un reportage d’Espaces autochtones.

Advertisement

Lire la suite