Opérations Forestières

Nouvelles de l’industrie
Participation record

Congrès de Montréal sur le bois


26 mai 2016
Par Guillaume Roy

Plus de 750 participants ont pris part au 4e Congrès de Montréal sur le bois présenté du 22 au 24 mars dernier à l’hôtel Reine Elizabeth, une augmentation de 15%. Plus de 100 exposants dont 90% des gros acheteurs américains de bois étaient présents pour l’événement, un gage de réussite pour les organisateurs.

« Nous sommes très satisfaits de l’achalandage qui ne cesse de croitre tous les ans, a tenu à souligner Sven Gustavson, directeur, bois résineux et bois résineux à valeur ajoutée pour le QWEB et membre du comité organisateur de l’événement. Nous avons réussi à faire une bonne balance entre les fournisseurs de technologies pour les usines de sciage et les vendeurs de bois. »

En effet, plusieurs fournisseurs étaient comblés de l’achalandage et des contacts faits lors de l’événement. Il est à souligner que l’organisation a laissé beaucoup de temps pour le réseautage et la visite des kiosques. Entre autres, toute l’après-midi du mercredi était dévouée à cet effet.

Advertisment

L’an prochain, Sven Gustavson croit que le Congrès pourrait présenter davantage de séminaires techniques en mettant l’emphase sur les logiciels informatiques.

Opérations forestières vous présente en bref les sujets traités lors des conférences présentées lors du Congrès de Montréal sur le bois.

Expansion lente, mais durable du marché du bois
La reprise du marché de la construction aux États-Unis est plus lente que prévue, mais elle se matérialisera au cours des prochaines années, estime Brendan Lowney, directeur de l’entreprise d’analyse des marchés Forest Economic Advisor. Et le prix du bois augmentera pour atteindre 450 $.

La population de jeunes 25 à 34 ans, qui achètent leur première maison, atteindra bientôt la marque de 45 millions de personnes. Elle dépassera ainsi l’apogée atteint à la fin des années 1980. De plus, une demande latente de près de 3 millions d’unités s’est accumulée pendant la récession.

Après avoir atteint le creux de la vague en 2015, les prix du bois augmentent tranquillement. Avec l’augmentation de la demande à prévoir au cours des prochaines années, le taux d’exploitation des usines devraient dépasser le 90%, ce qui fera augmenter le prix du bois encore davantage. À terme, le prix composé des produits du bois devrait atteindre 450 $, soutient l’expert.

Créer de la valeur sur les réseaux sociaux
L’industrie du bois doit reconnaître le plein potentiel économique des médias sociaux, estime Christian Dussart, professeur au département de marketing des HEC Montréal. « On ne peut plus faire des affaires sans utiliser les médias sociaux », dit-il.

Plus de 50 % du trafic sur le web provient d’appareils mobiles. Il y a désormais plus d’utilisateurs de Facebook que d’habitants en Chine. Plus de 50 % de la population mondiale a moins de 30 ans. Pour rejoindre la prochaine masse de consommateurs, clients et fournisseurs, il faut assurer une présence en ligne, sinon « ils penseront que vous n’existez pas, ou que vous êtes sur le point de disparaître », note Christian Dussart.

Si vous pensez qu’une entreprise de type « B2B » (qui ne vend rien directement aux consommateurs) n’a pas besoin d’être sur les réseaux sociaux, détrompez-vous, car les bénéfices sont énormes. C’est ce qu’a réalisé le fabricant de conteneurs Maersk, en lançant une campagne en ligne en 2012. En investissant 100 000 $, une petite somme pour l’entreprise qui génère 27 milliards de dollars de revenus, Maersk a attiré plus d’un million d’abonnés sur Facebook, 40 000 sur Twitter et 22 000 sur Instagram. Ils ont ainsi réalisé un retour sur investissement évalué à 1500 %, entre autres en facilitant le recrutement des meilleurs talents. Résultat : augmentation de 116 % des applications, alors que le tout le monde peine à recruter de la main-d’œuvre.

Innover pour réinventer l’industrie
Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, a annoncé la tenue du Forum Innovation Bois, qui se tiendra à Rivière-du-Loup le 31 octobre 2016, lors de son passage au Congrès de Montréal sur le bois. L’objectif : créer plus de valeur avec les produits du bois.

Le Forum mettra en lumière les moyens possibles pour favoriser la transformation et la modernisation de toute la filière forestière au Québec en misant sur l’innovation, la recherche et le développement.