Opérations Forestières

Nouvelles de l’industrie Politiques
« On n’est pas sorti du bois! »

Un complexe industriel forestier intégré


19 mars 2013
Par Opérations Forestiéres
Georges Simard

Depuis l’hécatombe forestière, le milieu de Dolbeau-Mistassini est privé de sa papeterie, qui est la principale entreprise industrielle de la ville! Convaincre, persister et innover sont du lot des efforts au quotidien pour développer un complexe industriel forestier intégré.

Ce qui semble incontournable, c’est que la ville de Dolbeau-Mistassini, le centre névralgique de la MRC de Maria-Chapdelaine, est au cœur du plus gros partenaire forestier commercial du Québec, ce qui reste encore certes, un avantage différencié lorsque nous soutenons l’argumentaire de développement économique et durable.

Que ce soit la sylviculture, le prélèvement de la matière ligneuse, le transport du bois, les unités de sciage, de façonnage et de séchage, l’usine de cogénération et le plan d’utilisation de copeaux, tout est déjà en place et accessible pour répondre à la mutation industrielle forestière, devenue nécessaire selon les tendances et l’évolution des marchés.

Advertisment

La révolution forestière passe obligatoirement par de la valeur ajoutée, mais l’essentiel reste l’activité forestière et la fibre de bois. Que cette valeur ajoutée soit le fruit de nouveaux produits destinés au monde de la construction ou des produits énergétiques plus performants.  Il n’en reste pas moins que la proximité de la ressource primaire demeure l’essentiel pour répondre à cette révolution.

C’est ce que je constate avec beaucoup d’enthousiasme, en tant que premier magistrat de la ville de Dolbeau-Mistassini. « On n’est pas sorti du bois! »

Georges Simard
Maire
Ville de Dolbeau-Mistassini