Plusieurs familles pourraient être affectées par un nouveau conflit sur le bois d’oeuvre

L'Écho Abitibien
Mars 23, 2017
Écrit par L'Écho Abitibien
Alors que plane une fois encore la menace de mesures de représailles contre l’industrie forestière québécoise, les maires de Rouyn-Noranda et Senneterre ont directement interpellé le premier ministre du Canada pour qu’un nouvel accord sur le bois d’œuvre soit rapidement signé.

Le 21 mars, à l’occasion de la Journée internationale des forêts de l’ONU, Mario Provencher et Jean-Maurice Matte, qui siègent tous deux au Comité sur la forêt de l’Union des municipalités du Québec, ont lancé un appel à Justin Trudeau pour qu’il défende bec et ongles les communautés forestières de la province.

«Le Québec a fait ses devoirs en 2013 en se dotant d’un des régimes forestiers les plus avant-gardistes au monde, qui répond aux règles du libre marché et qui contribue à attribuer un juste prix au bois, a fait valoir M. Provencher. Il est impératif que ces efforts soient reconnus dans le cadre d’une nouvelle entente sur le bois d’œuvre entre le Canada et les États-Unis.»

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.