Reconnecter les forêts et les champs

La Terre de chez nous
Novembre 27, 2019
Écrit par La Terre de chez nous
La perte de forêts inquiète plusieurs chercheurs de l’Université McGill. Les milieux forestiers sont notamment très importants pour les terres agricoles, car ils abritent des insectes pollinisateurs, mais aussi des prédateurs comme la coccinelle, qui peuvent contrôler les insectes ravageurs des cultures.

Les arbres forment par ailleurs une barrière naturelle qui protège les cours d’eau environnants du lessivage des champs. Pourtant, l’étalement urbain et l’urbanisation morcellent de plus en plus les forêts et les milieux naturels. La faune se retrouve alors isolée dans des fragments de boisés, parfois loin des champs agricoles.

« Il faut reconnecter le paysage en créant des corridors écologiques ou passages naturels qui permettront notamment à la faune de se déplacer d’un milieu à l’autre », mentionne Elena Bennett, professeure au Département des sciences des ressources naturelles de l’Université McGill.

Lire la suite

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Communication intelligente par satellite pour les gens et les actifs
Compte tenu de la concurrence qui prévaut dans le marché d’aujourd’hui hyper-connecté et alimenté pa...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.