Questions, réflexions et solutions pour les cinq ans du nouveau régime forestier

Association forestière de l'Abitibi-Témiscamingue
Novembre 07, 2019
Écrit par Association forestière de l'Abitibi-Témiscamingue
L’Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue (AFAT) profitera du 100e anniversaire de la ville de Senneterre pour y présenter son 76e congrès annuel, le vendredi 22 novembre prochain. Pour l’occasion, le milieu forestier se donne rendez-vous à l’école secondaire La Concorde afin de faire le point sur le nouveau régime forestier qui a modifié toutes les structures de la foresterie québécoise. 

Après cinq ans, le temps est venu de s'interroger. Quels sont les aspects positifs du régime forestier mis sur pied au printemps de 2013? Quels en sont les irritants? De quelle façon ce régime pourrait-il être bonifié? Voilà les principales questions auxquelles tenteront de répondre conférenciers et participants de l’édition 2019 du congrès annuel de l’AFAT. 

Selon la directrice générale de l’organisme, le moment d’un bilan était très attendu par les gens du milieu. « L’arrivée du nouveau régime a eu l’effet d’une véritable vague de fond dans le secteur forestier québécois. Cinq ans plus tard, il est temps de regrouper les gens du milieu et de voir où nous en sommes. Pour faire le tour du sujet, nous sommes fiers d’avoir réussi à regrouper une superbe brochette de conférenciers. C’est un très gros congrès qui nous attend! », mentionne Isabelle Boulianne. 

Les gens qui assisteront au congrès seront également mis à contribution, particulièrement en clôture de journée. Plusieurs représentants du secteur forestier seront alors réunis pour discuter avec les participants dans la salle dans le but de trouver des pistes de solutions pouvant augmenter l’efficacité de l’actuel régime. « Nous voulons entendre ceux qui vivent au quotidien avec les répercussions du régime forestier. Ils sont les mieux placés pour nous donner des alternatives efficaces qui pourraient permettre d’éliminer les irritants qu’ils ressentent. Le 22 novembre, des gens de partout en province seront assis dans la même salle pour jeter les bases de la future foresterie québécoise », ajoute la directrice générale de l’AFAT. 

Parmi les conférenciers et panélistes de la journée : 

Luc Bouthillier, professeur et titulaire au département des sciences du bois et de la forêt à l’Université Laval; 

Jean-Pierre Dansereau, directeur général, Rexforêt; 

François Laliberté, président, Ordre des ingénieurs forestiers du Québec; 

Steeve Mathias, Chef de la Première nation de Long Point; 

Louis Pelletier, Forestier en chef, Bureau du forestier en chef; 


François Provost, directeur général, Direction générale de la coordination de la gestion des forêts, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs; 

Et plusieurs autres! 


Une soirée pour les 100 ans de Senneterre 

Le choix de Senneterre comme destination du 76e congrès annuel était facile pour l’AFAT, étant donné que cette ville au riche passé forestier célèbre cette année ses 100 ans. Cet anniversaire sera d’ailleurs souligné à l’occasion d’une soirée bière et saucisses avec ambiance Oktoberfest qui permettra de compléter de belle façon cette journée qui s’annonce comme un rendez-vous incontournable pour tous les gens concernés par le régime forestier québécois. 

L’horaire complet de l’événement peut être consulté au www.afat.qc.ca. L’inscription en ligne y est également disponible. 


Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Communication intelligente par satellite pour les gens et les actifs
Compte tenu de la concurrence qui prévaut dans le marché d’aujourd’hui hyper-connecté et alimenté pa...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.