Quand la surabondance d'orignaux menace la ressource forestière

ici.radio-canada.ca
Octobre 02, 2018
Écrit par ici.radio-canada.ca
Au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, la densité de population des orignaux est telle qu'on se demande si l'animal n'est pas en train d'épuiser son propre garde-manger. L'appétit de ces bêtes pour les jeunes pousses de feuillus pourrait même mettre en péril un pilier de l'économie locale : l'industrie forestière.

La forêt du Bas-Saint-Laurent est l’une des zones de chasse les plus fréquentées au Québec. Et pour cause. La densité d’orignaux y a explosé entre 2005 et 2014.

La cible fixée pour la région par le gouvernement du Québec dans son plan de gestion de l’orignal est de 10 bêtes pour 10 kilomètres carrés. Mais dans certaines pourvoiries, on rapporte des densités quatre fois plus élevées.

Le professeur titulaire en écologie animale à l’UQAR Martin-Hugues St-Laurent a quant à lui évalué que les densités atteignent des pointes de 55 orignaux pour 10 kilomètres carrés dans certains secteurs.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.