Malgré le conflit dans le bois d'oeuvre, les affaires vont très bien

ici.radio-canada.ca
Avril 26, 2018
Écrit par ici.radio-canada.ca
Malgré la surtaxe de 20 % imposée par les États-Unis sur le bois d'oeuvre canadien, les affaires n'ont jamais été aussi bonnes ici.

Sébastien Crête, PDG du groupe Crête, dont les usines sont à Saint-Faustin et à Chertsey, est tout sourire. Les affaires n'ont jamais été aussi bonnes pour ce producteur de bois d'oeuvre. C'est que le prix du bois est excellent, selon ce producteur, 600 $ les mille pieds, alors qu'il était de 300 $ les mille pieds au moment de la crise entre 2008 et 2012. Il vend 80 % de son bois au Québec et en Ontario, le reste est exporté aux États-Unis.

Et malgré la surtaxe de 20 % imposée par les États-Unis sur le bois d'oeuvre, Sébastien Crête fait des bénéfices. Il l'explique de la façon suivante : « Le dollar canadien est plus faible que le dollar américain, ce qui a pour effet de compenser pour la surtaxe et en plus il y a un boom en construction immobilière aux États-Unis ». Cette année, on dénombre 1,2 million de mises en chantier, les États-Unis importent 30 % de leur bois du Canada.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.