Malgré le conflit dans le bois d'oeuvre, les affaires vont très bien

ici.radio-canada.ca
Avril 26, 2018
Écrit par ici.radio-canada.ca
Malgré la surtaxe de 20 % imposée par les États-Unis sur le bois d'oeuvre canadien, les affaires n'ont jamais été aussi bonnes ici.

Sébastien Crête, PDG du groupe Crête, dont les usines sont à Saint-Faustin et à Chertsey, est tout sourire. Les affaires n'ont jamais été aussi bonnes pour ce producteur de bois d'oeuvre. C'est que le prix du bois est excellent, selon ce producteur, 600 $ les mille pieds, alors qu'il était de 300 $ les mille pieds au moment de la crise entre 2008 et 2012. Il vend 80 % de son bois au Québec et en Ontario, le reste est exporté aux États-Unis.

Et malgré la surtaxe de 20 % imposée par les États-Unis sur le bois d'oeuvre, Sébastien Crête fait des bénéfices. Il l'explique de la façon suivante : « Le dollar canadien est plus faible que le dollar américain, ce qui a pour effet de compenser pour la surtaxe et en plus il y a un boom en construction immobilière aux États-Unis ». Cette année, on dénombre 1,2 million de mises en chantier, les États-Unis importent 30 % de leur bois du Canada.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires