Les ambitions de Pierre Dufour, le nouveau ministre des Forêts

Pierre Dufour
Mars 13, 2019
Écrit par Pierre Dufour
C’est avec beaucoup d’ambition et de projets pour le secteur forestier que nous avons entamé, mon équipe et moi, notre mandat au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. La forêt québécoise et ses produits restent au cœur de mes priorités et de celles du Ministère.
Plus que jamais, ce secteur d’avenir contribue à la lutte aux changements climatiques, et nous en sommes fiers!

Trois objectifs stratégiques vont guider nos actions dans les prochaines années, soit : l’amélioration de la compétitivité des entreprises forestières; la possibilité d’offrir une planification forestière minimalement de trois ans et l’obtention d’un règlement satisfaisant et durable du conflit sur le bois d’œuvre avec nos partenaires américains.

Le Ministère travaille de concert avec toutes les parties prenantes du monde forestier pour améliorer la compétitivité de l’industrie et la prévisibilité des approvisionnements forestiers au Québec. Ce travail d’équipe nous permet d’agir efficacement tout en restant à l’écoute des besoins des partenaires sur le terrain. C’est ainsi qu’à la suite d’une demande de l’industrie transmise en janvier 2019, nous avons révisé la mécanique d’indexation de la valeur marchande des bois sur pied afin que les droits payés par les entreprises soient plus sensibles à l’évolution des prix du marché. Par ailleurs, plusieurs programmes gouvernementaux, qui représentent des investissements d’environ 95 M$ en 2018-2019, contribuent déjà à la compétitivité de l’industrie forestière.

L’industrie forestière souhaite obtenir l’assurance de disposer d’une planification forestière pour trois années, permettant ainsi une amélioration dans la prévisibilité de ses activités. Actuellement, l’Entente de partage des rôles et responsabilités en matière de planification et de certification forestière entre le Ministère et le Conseil de l’industrie forestière prévoit le maintien, en tout temps, d’une réserve de secteurs disponible à la récolte, représentant un minimum de deux années. Cette réserve doit offrir la flexibilité nécessaire aux industriels pour planifier et réaliser leurs opérations annuelles de façon intégrée et efficiente.

Au cours des prochains mois, j’entends donc analyser attentivement cette avenue avec toutes les parties prenantes, dans le respect de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier. Ce premier geste de la part du gouvernement pourrait réaffirmer le partage des responsabilités entre les intervenants engagés dans la gestion durable de nos forêts.

Bien sûr, nous poursuivrons les actions du Gouvernement du Québec pour défendre vigoureusement les entreprises québécoises, les travailleurs et les communautés touchés par le litige commercial sur le bois d’œuvre résineux. Nous continuerons de protéger la tarification forestière et l’intégrité du système de mise en marché, des éléments fondamentaux dans la défense des intérêts du Québec.

Ainsi, en contribuant à faire diminuer les coûts d’opération, en bonifiant les programmes d’aide aux entreprises ou encore en améliorant la prévisibilité pour les entreprises, nous favoriserons l’environnement d’affaires de l’industrie forestière québécoise.

En terminant, je nous souhaite une très bonne année 2019, remplie de bonnes nouvelles et de projets forestiers!

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

Optisaw
June 13, 2019
Forêt signature
July 5-7, 2019
Expo Grands Travaux
May 1-2, 2020

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.