En pleine pénurie, les producteurs de sapins redoublent d'efforts

La Terre de chez nous
Novembre 27, 2019
Écrit par La Terre de chez nous
La demande des États-Unis pour les sapins de Noël québécois est si forte que les producteurs, qui sont de moins en moins nombreux dans la province, peinent à fournir leurs clients de l’autre côté de la frontière. 

Depuis la récession de 2008, plusieurs producteurs américains ont mis la clé sous la porte et davantage de clients se sont tournés vers le marché du Québec, qui est déjà grandement dédié à l’exportation, observe Larry Downey, président de l’Association canadienne des producteurs d’arbres de Noël. Celui qui est aussi propriétaire de la Sapinière Downey, à Hatley en Estrie, estime que la situation de pénurie s’est aggravée et risque de perdurer encore deux à trois ans. « Même si les producteurs d’ici plantent plus d’arbres pour compenser [la demande américaine], il faut attendre huit ans pour qu’un arbre soit prêt », souligne-t-il. 

En conséquence, l’inventaire de sapins disponibles pour le Québec s’amaigrit. Certains grands producteurs ont toutefois encore quelques provisions pour les clients de « dernière minute », souligne M. Downey.

Lire la suite

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Communication intelligente par satellite pour les gens et les actifs
Compte tenu de la concurrence qui prévaut dans le marché d’aujourd’hui hyper-connecté et alimenté pa...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.