Des copeaux de bois utilisés pour déglacer des rues

Le produit dit plus écologique est moins nocif pour l’environnement que le sel
Journal de Québec
Janvier 24, 2018
Écrit par Journal de Québec
Des copeaux de bois utilisés pour déglacer des rues
Crédit : Journal de Québec
Rosemère utilise des copeaux de bois pour déglacer deux de ses rues. Le procédé est plus écologique et si le projet pilote est concluant, la ville pourrait adopter cette technique provenant de la Suisse sur l’ensemble de son territoire.

Le sel de déglaçage utilisé par les municipalités comporte des risques pour la faune, la flore et le milieu aquatique, selon Environnement Canada en plus de nuire à la qualité de l’eau potable.

Depuis le début janvier, Rosemère, sur la rive-nord de Montréal, a donc remplacé le sel dans deux de ses rues par de simples copeaux de bois imbibés de saumure de magnésium, un produit qui contribue à faire fondre la glace. Ce produit a un pH neutre, ce qui est beaucoup moins nocif sur les cours d’eau. Il n’endommage ni le béton ni l’acier.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires