Art Massif: un investissement de 5M$ pour l’innovation

Cecobois
Août 22, 2019
Écrit par Cecobois
Bonne nouvelle dans le monde de la construction en bois, Art Massif investit 5M$ dans son usine de Saint-Jean-Port-Joli afin de réaliser des projets à la fois innovants et bons pour l’environnement. Agrandissement de ses installations, intégration d’une machine à commande numérique exclusive au Canada, implantation d’un principe de construction sans acier apparent, tout sera en place pour favoriser l’émergence d’encore plus de bâtiments en bois.

L’argent injecté servira d’abord à l’adaptation du procédé de fabrication de l’entreprise afin d’y intégrer la taille automatisée des connecteurs à tiges collées. L’ajout de la machine à commande numérique permettra d’optimiser la production des nouveaux connecteurs invisibles, s’assurant ainsi de maîtriser parfaitement toutes les étapes, de la conception jusqu’au chantier.

Cette création d’Art Massif offre plusieurs avantages et possibilités dont la réalisation de designs spéciaux en structure en bois et une plus grande simplicité du montage. Elle est l’aboutissement de 5 ans de recherche et développement avec la Chaire de Recherche de l’Université Laval en construction écoresponsable (Le CIRCERB). Le procédé fait aujourd’hui parti des solutions les mieux adaptées pour la conception de structure en bois lamellé-collé sur mesure, notamment pour ses qualités de résistance en traction et de ductilité plus élevées que pour les connecteurs traditionnels.

Avec ces investissements, Art Massif estime se positionner avantageusement dans le marché de la structure d’ingénierie et dans les constructions architecturales. Ses nouveaux connecteurs se retrouveront d’ailleurs dans le projet de Tour de l’Innovation  du Musée de la mémoire vivante à Saint-Jean-Port-Joli. Haute de 60 mètres, cette construction reposera sur une résille structurale de bois lamellé-collé.

Une contribution gouvernementale aux projets
L’entreprise recevra 1,5M$ issus du Programme Innovation Bois pour ajuster sa méthode de fabrication. Le Programme de vitrine technologique pour les bâtiments et les solutions innovantes en bois (PVT) financera quant à lui à la hauteur de 200 000$ la conception de grandes fermes de toit qui ont été utilisées dans le cadre de l’agrandissement de l’usine. Ces dernières, conçues en bois lamellé-collé, ont été assemblées avec le connecteur à tiges collées. Ces montants s’additionnent à une subvention de 150 000$ accordée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation par l’intermédiaire du Programme innovation-Soutien aux projets d’innovation.

«En soutenant la réalisation de ces projets, nous faisons un pas de plus vers un monde plus sobre en carbone. En effet, la construction des bâtiments en bois contribue à lutter contre les changements climatiques. C’est donc dire qu’en plus de prendre part à la modernisation de notre économie, nous créons de la richesse tout en réduisant nos émissions de gaz à effet de serre», souligne Benoit Charrette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.