Nouvelles
Un mois après avoir rencontré, du 13 au 15 novembre, plusieurs représentants du monde économique de sa circonscription, le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, a remis le rapport de ses consultations à Ottawa pour tenter d’apporter des solutions au manque de travailleurs dans l’Est-du-Québec.   
Systech, l'un des leaders mondiaux en matière de sécurité des chaînes d'approvisionnement et de protection des marques, a annoncé aujourd'hui le lancement de la plus récente version de ses solutions infonuagiques de traçabilité et d'authentification, qui assurent l'authenticité, la sécurité et la connexion des produits tout au long de la chaîne d'approvisionnement.
L’industrie forestière sera encore confrontée à de la volatilité l’an prochain, selon le Mouvement Desjardins, alors que rien ne laisse entrevoir une résolution rapide de la dispute canado-américaine sur le bois d’œuvre.
Une technologie polyvalente, mais sous-utilisée au Canada, se révèle précise et fiable pour la recherche sur les changements climatiques et l’estimation de la consommation de dioxyde de carbone en forêt.
En raison d’une baisse graduelle de la demande sur le marché du bois de sciage depuis cet été, les prix de vente ont chuté de près de 42%, après avoir connu un sommet historique. Afin d’écouler son inventaire, les usines de Groupe Lebel de Biencourt et de Cap-Chat ont dû mettre leurs opérations sur pause.
Les échanges de bois d'œuvre américain et canadien la semaine dernière se sont poursuivis avec le glissement annuel habituel des fermetures et des réductions saisonnières des scieries de vacances.
Forex Amos a annoncé cette semaine à ses employés l’arrêt temporaire d’une partie de son usine de placage de bois laminé (LVL) pour une période maximale de 3 mois. La mesure affecte vingtaine d’employés.
Lors de sa deuxième édition du Grand rendez-vous BOIS qui se tenait au Casino de Mont-Tremblant le 29 novembre dernier, Signature Bois Laurentides a accueilli une soixantaine de participants. L’événement avait pour but de rassembler les gens de l’industrie forestière et de la transformation du bois pour échanger et partager de l’information sur des thèmes d’actualité touchant au milieu forestier.
Depuis l’élection du nouveau gouvernement, la gestion du Fonds vert est dans l’actualité. Avec une dépense annuelle de près de 700 millions $ en 2017-2018, le potentiel du Fonds vert en tant qu’outil de lutte contre les changements climatiques est énorme. Il est donc normal qu’on s’interroge sur la pertinence de l’utilisation des sommes en jeu. 
Les quelque 400 000 arbres publics sur le territoire de Montréal font économiser 4 M$ chaque année à la Ville en la protégeant contre des inondations et en réduisant la pollution, selon une étude.
Les représentants du Regroupement des transporteurs forestiers du Québec, affilié à l'Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI), sont très satisfaits du résultat de la rencontre qu'ils ont eu avec les compagnies forestières du secteur Lac-Saint-Jean. Cette réunion s'est tenue le 20 novembre dernier, à Saint-Félicien. 
L'entreprise de sciage Groupe Lebel annonce un arrêt de production dans les usines de Cap-Chat, en Gaspésie, et de Biencourt, dans le Témiscouata. Il s'agit d'une fermeture temporaire, assure le président-directeur général de l'entreprise, Frédéric Lebel.
L’utilisation des combustibles fossiles de même que l’extraction et l’exploitation des ressources naturelles non renouvelables sont en grande partie responsables de l’augmentation du taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère terrestre observée depuis le début de l’ère industrielle. Il est scientifiquement démontré que le dioxyde de carbone est un des principaux responsables des changements climatiques qui se font ressentir à différentes échelles sur la planète.
Après avoir atteint en juin dernier un pic jamais vu en 20 ans, le prix du bois d’œuvre chute fortement. Celui offert aux forestiers québécois pour leurs billots n’a cependant pas connu une baisse aussi dramatique.
L'implantation de nouveaux procédés et de technologies innovantes en entreprise nécessite généralement de la main-d'œuvre spécialisée difficile à recruter. L'innovation et l'évolution des technologies dans tous les domaines de l'industrie des produits forestiers contribuent à augmenter cette problématique. Le recours à des experts externes permet de pallier le manque d'expertise et les difficultés de recrutement de main-d'œuvre tout en encourageant la compétitivité et la pérennité des entreprises œuvrant dans tous les domaines de l'industrie des produits forestiers.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.