Nouvelles
Après avoir été fermée depuis plus de 10 ans, l’usine de pâte kraft de Lebel-sur-Quévillon reprend vie grâce à un projet de relance mené par l’entreprise Chantiers Chibougamau. Cette nouvelle filiale, dénommée Nordic Kraft, devrait entrer en production en 2020, si les différentes sources de financement se confirment. Près de 100 millions de dollars ont déjà été investis dans le projet de 320 M $.
Aujourd’hui plus que jamais, la forêt est au cœur de la lutte contre les changements climatiques à l’échelle planétaire. Les forêts sont indispensables dans le cycle du carbone et pour le maintien de la biodiversité terrestre. Aussi, les arbres peuvent tantôt limiter les impacts d’événements climatiques extrêmes, tantôt contribuer à absorber les eaux de ruissellement ou encore réduire l’érosion des bandes riveraines. 
En 2011, Produits forestiers Résolu a pris l’engagement ambitieux de réduire au plus tard en 2015 les émissions de gaz à effet de serre (GES) de niveaux 1 et 2 de 65 % par rapport à 2000. Grâce aux efforts considérables déployés dans les installations de la Société, PFR a  atteint sa cible avant l’échéance. Mais ils ne se sont  pas arrêtés là. À la fin de 2015, la réduction des émissions de GES de niveaux 1 et 2 s’établissait à 70 %, et à la fin de 2017, elle passait à 76 %. 
Les travailleurs de Produits forestiers Résolu de Senneterre ont un nouveau contrat de travail.
La filiale de Chantiers Chibougamau qui relance l’usine de pâtes et papiers de Lebel-sur-Quévillon mise sur une stratégie audacieuse pour recruter de la main-d’œuvre, en payant 16 étudiants qui désirent entreprendre un diplôme d’études professionnel de 1170 heures. Les candidats choisis recevront ainsi 23 400 $ pour étudier, avant d’accéder à un emploi leur permettant de gagner un minimum de 65 000 $ par an.
Le Centre en entrepreneuriat multi-ressources (CEMR) accueille ses 15 premiers entrepreneurs-étudiants, dans les locaux de l’ancien Juvénat Saint-Jean de Dolbeau-Mistassini.
Les cinq zones visées par le plan spécial de récupération du bois au sud du lac Kénogami présentent des peuplements d’essences complètement différents de ce que laissent entendre les opposants. Les résineux dominent très largement cette forêt qui fait partie intégrante de la possibilité forestière québécoise.
La papetière Résolu améliore ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2019 comparativement à la même période l’an dernier, et ce, malgré une forte hausse du prix de la fibre, une baisse des prix de la pâte et un recul des livraisons dans le secteur du papier journal.
Le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent (SPFBSL) joint sa voix à celle de centaines d'organismes et de municipalités en appuyant la Déclaration universelle d'urgence climatique.
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, réclame plus de transparence et souhaite obtenir davantage de détails du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, au sujet des investissements réalisés par Produits forestiers Résolu (PFR) à la suite du renouvellement du bail sur les forces hydrauliques de la rivière Shipshaw, spécifiquement pour la centrale Jim-Gray.
Le syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent (SPFBSL) a connu, en 2018, sa deuxième meilleure année depuis 1993.
Le programme de la conférence Woodrise 2019, qui se tiendra à Québec du 30 septembre au 4 octobre prochain, est maintenant complet et les participants peuvent d’ores et déjà s’attendre à une brochette relevée de conférenciers internationaux. Les thèmes abordés toucheront les nouvelles politiques à l’échelle mondiale, l’émergence des projets de construction à travers le monde, l’apport de la construction en bois à la bioéconomie et au marché du carbone, pour n’en nommer que quelques-uns.
Les craintes que la protection des troupeaux de caribous des bois dans le nord-est de la Colombie-Britannique n'amène des pertes d'emploi et la fin de l'accès à certaines parties du territoire à des fins de loisir ne sont pas fondées, selon le chef de la Première Nation de West Moberly, Roland Wilson.
Le gouvernement du Québec va renouveler le contrat qui permet à Produits forestiers Résolu (PFR) d'exploiter la centrale hydroélectrique Jim-Gray sur la rivière Shipshaw.
Lorsqu’on parle de la gestion de la forêt québécoise, le calcul de la possibilité forestière est devenu un incontournable. Ce travail essentiel est sous la responsabilité directe du Forestier en chef, Louis Pelletier, et de son équipe d’une cinquantaine de professionnels. Ces analystes, d’un grand niveau de compétence, selon leur patron, prennent en compte plusieurs enjeux qui sont spécifiques à chaque région.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Évènements

Optisaw
June 13, 2019
Forêt signature
July 5-7, 2019
Expo Grands Travaux
May 1-2, 2020

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.