Nouvelles

C'est dans une proportion de 95 % que l'entente de principe conclue entre les sections locales d'Unifor et Produits forestiers Résolu a été approuvée. Le dépouillement du vote a été fait aujourd'hui à la suite de plusieurs assemblées de ratification tenues au cours des derniers jours.

Voici la revue de l'évènement préparé par Opérations forestières et de scierie.

Il existe plusieurs opportunités pour conquérir de nouveaux marchés dans le secteur de la transformation du bois, mais le béton et l'acier menacent aussi de déloger le bois de certains secteurs. Pour solidifier et faire croître la présence du bois sur les marchés nationaux et internationaux, la promotion de l'industrie du bois est aujourd'hui indispensable.

La troisième édition du Congrès de Montréal sur le bois a accueilli 650 participants de l'industrie des produits du bois et 85 exposants ont répondu à l'invitation des associations organisatrices : le Bureau de promotion des produits du bois du Québec (QWEB), le Conseil de l'industrie forestière du Québec, l'Ontario Forest Industries Association, l'Ontario Forest Products Export Association et le Maritime Lumber Bureau.

Produits forestiers Résolu et six chefs de Premières Nations ont assisté aujourd'hui à une cérémonie officielle soulignant la signature d'un mémoire d'entente qui établit un cadre de négociation d'ententes commerciales liées aux investissements que la Société a faits dans des scieries du nord-ouest de l'Ontario.

Le premier ministre, Philippe Couillard, a annoncé un prêt de 18 millions de dollars sur un investissement total de 70 millions de dollars, par l'intermédiaire d'Investissement Québec, pour la réalisation du projet de l'entreprise Forex visant la création de 350 emplois à Amos.

Produits forestiers Résolu a annoncé aujourd'hui qu'elle a dégagé un bénéfice net, avant les éléments hors gestion courante, de 36 M$, soit de 0,38 $ par action, pour le trimestre clos le 31 décembre 2014, soit des améliorations de 4 M$ et de 0,04 $ par action, respectivement, par rapport aux résultats du trimestre correspondant de 2013. Les ventes du quatrième trimestre de 2014 ont été de 1,1 G$, en baisse de 95 M$, soit de 8 %, sur celles du quatrième trimestre de 2013. La perte nette selon les PCGR a été de 109 M$, soit de 1,15 $ par action, pour le quatrième trimestre de 2014, en regard de la perte nette correspondante de 3 M$, soit de 0,03 $ par action, pour le quatrième trimestre de 2013. La Société a dégagé u! n BAIIA ajusté de 106 M$ pour le quatrième trimestre de 2014, en baisse de 4 M$ sur celui du quatrième trimestre de 2013.

Quelque 1500 travailleurs de Produits forestiers Résolu du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de l'Abitibi-Témiscamingue et de la Côte-Nord pourraient déclencher une grève générale illimitée dans les prochains jours, voire dans les prochaines heures.

Le gouvernement du Québec annonce qu'il retient les services de Lucien Bouchard en tant que médiateur concernant les enjeux soulevés dans le cadre de la certification forestière de Produits forestiers Résolu au Lac-Saint-Jean. À ce titre, Me Bouchard a comme mandat de proposer des solutions devant permettre de régler les enjeux découlant de la lettre Baril-Moses signée en 2002 par les Cris et le gouvernement du Québec. Ces solutions devront également prendre en compte les besoins de la communauté innue de Mashteuiatsh (signataire de l'Entente de principe d'ordre général - 2004 et membre du Regroupement Petapan).

Maibec prend possession des actifs de l'usine de bois de construction de Fraser Timber LLC située à Masardis, Maine. Cette usine emploie environ 135 personnes et peut produire annuellement au-delà de 100 millions de pmp de bois d'œuvre qui sont vendus aux États-Unis.

Des chercheurs obtiennent plus de trois millions de dollars pour améliorer les inventaires forestiers grâce à la télédétection.

Le Syndicat des producteurs de bois du Bas-Saint-Laurent doit répondre à une demande de bois accrue venant de l'industrie forestière.

Produits forestiers Résolu renonce à sa certification du Forest Stewardship Council pour sa gestion des forêts du Nord-Ouest de l'Ontario.

La perte de la norme FSC pour certaines opérations de la compagnie forestière Résolu au cours de la dernière année, dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sème son lot d'incertitude quant au maintien des emplois et des opérations des papetières de la région.

Dans une lettre expédiée au premier ministre Philippe Couillard, un collectif de quelque 53 professeurs et 11 établissements d'enseignement universitaire dénoncent le sort réservé par le gouvernement à deux programmes de soutien à la recherche scientifique en forêt.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.