Nouvelles

Encore assommés par l’effondrement des marchés, les industriels se sont très peu manifestés au cours des 12 derniers mois. Une situation étrange pour un secteur de cette importance. On est en droit de se demander s’il existe encore un lieu, un événement, une occasion où les gens de la forêt puissent se prouver qu’ils sont toujours vivants ?

Le premier sommet sur l’avenir du secteur forestier québécois s’est tenu en décembre dernier dans la Vieille Capitale, avec la participation de quelque 400 personnes. Un événement historique qui, tel que promis lors de son annonce en septembre 2006, a rassemblé tous les intervenants du secteur forestier, regroupés en 12 secteurs d’activités parmi lesquels on compte les industriels, les environnementalistes, les chercheurs, le monde municipal, les syndicats, les acteurs de l’aménagement forestier, de la forêt privée, du récréo-tourisme, de la faune et les représentants des Premières Nations.

Page 114 sur 114

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.