Nouvelles

Peu de gens le savent, mais les seules plantations d'arbres génétiquement modifiés (AGM) qui aient jamais été expérimentées en pleine nature au Canada l'ont été dans l'arrière-cour de Québec, à Valcartier.

L'imposition d'une amende de 20 000 $ à Matériaux Blanchet est venue clore les jugements rendus en 2013 pour l'Abitibi-Témiscamingue en vertu de la Loi sur les forêts.

Nouvelle embûche pour Produits Forestiers Résolu : le Grand Conseil des Cris a lancé hier une poursuite de 13 millions contre le gouvernement du Québec pour les coupes forestières effectuées entre autres par le géant de la foresterie.

Dans un souci de rigueur, il faut préciser dès le départ qu'il ne s'agit aucunement d'une perte, mais bel et bien de la suspension temporaire de trois (3) de nos certificats du Forest Stewardship Council® (FSC), soit deux (2) visant des unités situées au Lac-Saint-Jean, au Québec, et un (1) concernant un secteur situé au nord de Thunder Bay, en Ontario. Le président de FSC Canada, M. François Dufresne, a d'ailleurs mentionné, lors d'une récente entrevue, qu'« une suspension n'est pas une annulation ».

La semaine dernière, la plus grosse multinationale forestière au pays a perdu trois certificats environnementaux FSC (Forest Stewardship Council) couvrants plus de 8 millions d'hectares (160 fois l'île de Montréal), soit la moitié de toutes ses forêts certifiées avec cette norme qui jouit d'une reconnaissance sur les marchés internationaux. Produits forestiers Résolu perd ainsi le logo FSC à partir du 1er janvier 2014 pour tous les produits (pâte, papier et bois) provenant du Lac St-Jean et de la région de Black Spruce-Dog River Matawin en Ontario. Si ces suspensions des certificats par l'auditeur indépendant du FSC sont un dur coup pour le géant Résolu et ses parts de marché, elles sont aussi la preuve que le système fonctionne et que les compagnies, aussi grosses soient-elles, doivent ajuster leurs pratiques afin de répondre aux exigences des marchés pour des produits plus respectueux de l'environnement

Le 11 décembre 2013, Résolu a reçu la confirmation de la suspension temporaire de trois de ses certificats FSC. Deux de ces certificats visent des unités situées au Lac-Saint-Jean, au Québec, et le troisième concerne un secteur situé au nord de Thunder Bay, en Ontario.

De quelle façon l'industrie forestière s'est-elle restructurée en 7 ans?

Les activités de l'entreprise Produits forestiers Résolu ont été interrompues, mardi matin, à Lac-Barrière en Outaouais, après l'intervention d'une vingtaine de manifestants algonquins.

L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) a le plaisir d'annoncer que 18 étudiants de partout au pays ont obtenu un stage de rêve après avoir participé à un concours dans les médias sociaux.

OTTAWA, ONTARIO- 5 déc. 2013 - Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Joe Oliver, a fait aujourd'hui la déclaration suivante à la suite du dépôt hier du rapport L'état des forêts au Canada de 2013 à la Chambre des communes par la secrétaire parlementaire Kelly Block, députée. Le rapport met en lumière les résultats concrets du soutien accordé par le gouvernement du Canada au secteur forestier, par exemple la création de produits et de technologies innovateurs et l'expansion des marchés tant pour les produits existants que pour les nouveaux produits.

Les 40 employés de la scierie Ushkuai de Longue-Rive, qui a été détruite par un incendie en fin de semaine, ont poussé un soupir de soulagement. Ils ont appris jeudi que tous les emplois ainsi que l'inventaire de bois seront transférés à la scierie de Bersaco, à Bergeronnes.

(La Martre) Le Groupe GDS de Dégelis, au Témiscouata, met la main sur l'usine de sciage du Groupe Cedrico à La Martre, en Haute-Gaspésie, qui était fermée depuis sept ans. La transaction s'élève à 500 000 $.

C'est ce qu'a soutenu hier le président de Résolu, Richard Garneau, en entrevue avec La Presse, en compagnie de représentants municipaux et d'un chef autochtone de la région du Lac-Saint-Jean.

Peu importe la température, les forestiers ne sont pas du genre à se laisser abattre par une petite pluie, souligne Michel Malette, directeur général de l’événement, qui attendait tout de même entre 8000 et 10 000 visiteurs. « Les retombées économiques de Démo Forêt 2000 sont incroyables pour la ville, avec un impact de 1,8 à 1,9 M$ », souligne-t-il. Malgré tout, l’achalandage a permis d’assurer le retour de l’événement en 2015 sur le site du festival western de Dolbeau-Mistassini.

SAINT-FÉLICIEN – Pour la première fois depuis longtemps, un rendez-vous réunissait les industriels forestiers, les coopératives, les syndicats, les autochtones, les municipalités, les groupes environnementaux, le milieu de la recherche et de l'éducation autour d'une même table pour discuter de l'avenir du secteur forestier. Et personne n'a été laissé de côté avec des mesures totalisant 675 M$ sur trois ans.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.