Nouvelles

La structure économique au Nouveau-Brunswick est centralisée dans quelques villes. L'industrie lourde est centrée à Saint-Jean, Fredericton domine les services gouvernementaux, les universités et l'armée. Moncton est un centre commercial, de transport et de distribution, avec d'importantes infrastructures ferroviaires et aériennes... C'est pourquoi l'économie du Nouveau-Brunswick a longtemps été dominée par l'exploitation forestière.

Le postulat selon lequel les vieux arbres contribueraient moins à la lutte contre le réchauffement climatique vient d'être contredit. Une étude démontre en effet que plus un arbre est vieux, plus il capture de CO2 dans l'atmosphère.

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 22 janv. 2014 - Une fois de plus, Produits forestiers Résolu (PFR) pousse plus loin le mépris qu'elle a envers ses travailleurs en tentant de faire effectuer du travail à des conditions toujours plus basses. En effet, nous apprenions récemment que PFR, demande à certains de ses employés du camp forestier Vermillon au nord de La Tuque de travailler en dehors de leur unité syndicale, donc hors convention collective! Cette manœuvre, pour le moins douteuse de l'entreprise, ne respecte pas les lois du travail québécoises et ressemble étrangement à une tentative pour casser l'accréditation syndicale.

20 janvier 2014, Montréal – Le compte à rebours est lance pour la 2e Conférence canadienne sur le chauffage aux granules de bois, qui aura lieu le 19 et 20 février prochain à l'hôtel Reine Élizabeth à Montréal, en partenariat avec le Congrès de Montréal sur le bois.

Cette année, les producteurs et les acheteurs auront la chance de se rencontrer durant deux demi-journées, soit les après-midi du 19 et du 20 février dans un grand espace d'exposition. La réponse à ce volet de l'événement a été très positive. Déjà, quelque 70 kiosques ont été réservés et il ne reste que peu d'espaces disponibles. Les entreprises participantes sont d'importants fournisseurs de bois d'œuvre, des manufacturiers de bois d'ingénierie, de bois feuillus et de produits pour la construction, ainsi que des fournisseurs d'équipements et de services pour l'industrie du bois.

OTTAWA, le 7 janv. 2014  - Dans le cadre d'une initiative sans précédent dans l'industrie des ressources en termes d'envergure et d'inclusivité, la Sustainable Forestry Initiative® (SFI®) a invité près de 10 000 intervenants à soumettre des commentaires sur le projet de norme SFI 2015-2019. D'une durée de 60 jours, cette deuxième période de commentaires du public se déroulera du 6 janvier au 6 mars 2014. Cette démarche axée sur la transparence offre à toute partie intéressée à l'avenir de nos forêts l'occasion d'exprimer leurs idées et commentaires. Le projet de norme SFI 2015-2019 comprend de nouvelles mesures du rendement visant à conserver la biodiversité en matière d'approvisionnement en fibre; limite la conversion d'un type de forêts à un autre; élarg! it la définition de « sources controversées », qui ne sont pas permises dans les produits arborant le label SFI.

Peu de gens le savent, mais les seules plantations d'arbres génétiquement modifiés (AGM) qui aient jamais été expérimentées en pleine nature au Canada l'ont été dans l'arrière-cour de Québec, à Valcartier.

L'imposition d'une amende de 20 000 $ à Matériaux Blanchet est venue clore les jugements rendus en 2013 pour l'Abitibi-Témiscamingue en vertu de la Loi sur les forêts.

Nouvelle embûche pour Produits Forestiers Résolu : le Grand Conseil des Cris a lancé hier une poursuite de 13 millions contre le gouvernement du Québec pour les coupes forestières effectuées entre autres par le géant de la foresterie.

Dans un souci de rigueur, il faut préciser dès le départ qu'il ne s'agit aucunement d'une perte, mais bel et bien de la suspension temporaire de trois (3) de nos certificats du Forest Stewardship Council® (FSC), soit deux (2) visant des unités situées au Lac-Saint-Jean, au Québec, et un (1) concernant un secteur situé au nord de Thunder Bay, en Ontario. Le président de FSC Canada, M. François Dufresne, a d'ailleurs mentionné, lors d'une récente entrevue, qu'« une suspension n'est pas une annulation ».

La semaine dernière, la plus grosse multinationale forestière au pays a perdu trois certificats environnementaux FSC (Forest Stewardship Council) couvrants plus de 8 millions d'hectares (160 fois l'île de Montréal), soit la moitié de toutes ses forêts certifiées avec cette norme qui jouit d'une reconnaissance sur les marchés internationaux. Produits forestiers Résolu perd ainsi le logo FSC à partir du 1er janvier 2014 pour tous les produits (pâte, papier et bois) provenant du Lac St-Jean et de la région de Black Spruce-Dog River Matawin en Ontario. Si ces suspensions des certificats par l'auditeur indépendant du FSC sont un dur coup pour le géant Résolu et ses parts de marché, elles sont aussi la preuve que le système fonctionne et que les compagnies, aussi grosses soient-elles, doivent ajuster leurs pratiques afin de répondre aux exigences des marchés pour des produits plus respectueux de l'environnement

Le 11 décembre 2013, Résolu a reçu la confirmation de la suspension temporaire de trois de ses certificats FSC. Deux de ces certificats visent des unités situées au Lac-Saint-Jean, au Québec, et le troisième concerne un secteur situé au nord de Thunder Bay, en Ontario.

De quelle façon l'industrie forestière s'est-elle restructurée en 7 ans?

Les activités de l'entreprise Produits forestiers Résolu ont été interrompues, mardi matin, à Lac-Barrière en Outaouais, après l'intervention d'une vingtaine de manifestants algonquins.

L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) a le plaisir d'annoncer que 18 étudiants de partout au pays ont obtenu un stage de rêve après avoir participé à un concours dans les médias sociaux.

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.