Nouvelles
« On n’a pas le choix. On ne se laissera pas abattre et on va se défendre », martèle le porte-parole de Produits forestiers Résolu (PFR), Karl Blackburn, face aux nouveaux droits compensatoires imposés par le département américain du Commerce sur les importations canadiennes de papier journal et d’autres types de papier non couché.
Un élan de solidarité s’est fait sentir, lundi matin à l’usine de Kruger, où l’ensemble des employés se sont présentés au travail pour repartir au plus tôt les opérations de la papetière.
Une pétition de 613 signatures a été déposée lors de la séance du conseil municipal de Rouyn-Noranda lundi soir afin d'empêcher le projet de coupe forestière par la Ville dans le secteur du lac Marlon.
Montré du doigt par Washington dans le dossier de Bombardier, Investissement Québec (IQ) figure également dans sa décision préliminaire concernant les droits compensateurs sur les importations de papier journal canadien.
Le président du syndicat CSN de la papeterie Résolu d’Alma, affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière, Jean-Pierre Lebel, estime que les impacts des droits compensateurs de 4,2 % sur le papier journal vont se faire sentir rapidement. L’entreprise devra limiter les investissements pour améliorer la production dans les usines.
Si la Maison-Blanche se retire du traité de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), Québec sera prêt pour soutenir ses industries, assure la ministre Dominique Anglade. Cette dernière a récemment commandé une analyse pour connaître les impacts d’une telle décision sur le marché québécois, a appris Le Soleil.
Optimistes, les entrepreneurs, particulièrement ceux du Québec, comptent investir davantage cette année, selon une étude de la Banque de développement du Canada (BDC), qui ne croit pas que les incertitudes entourant l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) pourraient venir assombrir le portrait.
Le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), Denis Lebel, appuie sans réserve le gouvernement du Canada quant à sa plainte déposée cette semaine à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui vise à contester les méthodes de calcul du gouvernement américain pour arriver à l'imposition de tarifs injustes et non fondés sur notre industrie.
La MRC de Maria-Chapdelaine souhaite continuer à s’impliquer au sein d’Alliance forêt boréale, mais croit qu’une réflexion s’impose pour réorienter l’organisme.
Derek Nighbor, président de l'Association des produits forestiers du Canada, estime qu'il faut rapidement créer des modélisations afin de prévoir et prévenir pour s'assurer d'une forêt en santé.
Le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), M. Denis Lebel, appuie sans réserve le gouvernement du Canada quant à sa plainte déposée aujourd'hui à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui vise à contester les méthodes de calcul du gouvernement américain pour arriver à l'imposition de tarifs injustes et non fondés sur notre industrie.
Le Canada a déposé une plainte formelle à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) pour dénoncer les pratiques commerciales globales des États-Unis.
Après le bois d'œuvre et le papier surcalandré, c'est au tour d'autres catégories de papiers, dont le papier journal, d'être frappées par des mesures punitives aux États-Unis.
Toujours dans le but d’augmenter son volume d’affaire tout en maintenant un soutien à la clientèle personnalisé, c’est avec fierté que Carbotech annonce l’ouverture d’un nouveau bureau sur la Rive-Sud de Québec (secteur St-Nicolas). Intégré au département d’ingénierie de notre bureau-chef de Plessisville, ces nouveaux locaux accueilleront principalement de nouveaux dessinateurs, techniciens en génie mécanique, ingénieurs, chargés de projet ainsi que des gens de notre service après-vente; CARBOCARE.
Simonds International et Burton Saw annoncent la fusion de leurs compagnies dans une transaction qui créera le leader manufacturier et distributeur d’outils de coupe et équipement relatifs pour l’industrie primaire de fibre du bois.  L’entité combinée, Wood Fiber Holdings Inc. va continuer d’opérer aux États-Unis et au Canada avec 12 installations (ou établissements) localisés dans les régions majeures de l’industrie de fibre du bois de l’Amérique du Nord.  Tous les produits et segments de clients, actuellement desservis par Burton, Simonds et Scies BGR, continueront un service ininterrompu pendant l’intégration des processus et par la suite.
Page 1 sur 83

Centre d'abonnement

 
Nouvel abonnement
 
Vous êtes déjà abonné?
 
Service à la clientèle
 
Voir Digital Magazine Renouvellement

Les plus populaires