Accros à la faiblesse du dollar, les entreprises canadiennes de tous les secteurs d'activité ont négligé les investissements nécessaires pour mieux affronter la concurrence. Plusieurs d'entre elles sont donc devenues plus vulnérables si l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) disparaissait ou si de nouvelles barrières tarifaires apparaissaient.
L’industrie américaine du papier journal ne souffre pas des importations canadiennes, a tranché mercredi la Commission américaine du commerce international, dont la décision est une réponse sans équivoque à la plainte d’un producteur de l’État de Washington.
Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Les feux de forêt qui font présentement rage en Colombie-Britannique causent une hausse des prix du bois d’œuvre et provoquent une hausse des actions des compagnies forestières.
Les feux de forêt qui font rage en Colombie-Britannique semblent être à l’origine d’une hausse du prix du bois d’œuvre d’une avancée des actions des compagnies forestières.
D’ici la fin de l’année, l’Association des propriétaires des boisés de la Beauce (APBB) livrera son dernier voyage de sapin-épinette de quatre pieds (pitoune) à l’usine Kruger-Wayagamack de Trois-Rivières.
Quand la construction va, tout va, dit un adage du langage populaire sur l'état de l'économie. N'empêche, les économistes et les stratèges boursiers prêteront une attention particulière, jeudi, au rapport des mises en chantier résidentielles en juillet aux États-Unis.
Les producteurs de bois d'œuvre du Québec ont de quoi être aux anges, alors que le prix du bois d'œuvre atteint des sommets.
Les livraisons de bois d'oeuvre de la Colombie-Britannique vers les États-Unis ont plongé de 20 pour cent en mars par rapport à l'an dernier, en raison des problèmes connus par le secteur du transport ferroviaire, a indiqué lundi le gouvernement fédéral.
Le représentant du Nouveau-Brunswick dans le dossier du bois d'oeuvre, l'ex-ambassadeur américain David Wilkins, est confiant de voir une issue positive pour la province. Mais d'ici là, l'industrie pourrait connaître des difficultés.
L'année 2018 s'annonce prometteuse pour l'industrie forestière, malgré l'imposition de taxes par les États-Unis sur les importations de bois d'œuvre canadien, selon le professeur Luc Bouthillier.
Tirée par la croissance économique, les nouvelles capacités de production en Europe de l’Est et la demande de biocarburant, la production mondiale de bois  connait une forte croissance, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). 
Pour la septième année consécutive, la production mondiale des principaux produits ligneux s’est envolée en 2016 atteignant un taux de croissance de 3 à 6%, a récemment relevé l’agence onusienne. 
L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) exprime aujourd'hui son soutien à l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne, qui s'applique de façon provisoire à compter d'aujourd'hui. Cette entente entraîne l'élimination immédiate de quotas et de tarifs allant jusqu'à 10 % sur les exportations canadiennes de panneaux à base de bois et d'autres produits du bois vers l'Union européenne.
Les exportations allemandes de bois d'œuvre ont explosé aux États-Unis pendant la première moitié de l'année, alors que des droits punitifs ont été imposés sur le bois de sciage canadien.
Le prix du bois d'œuvre connaît des hausses exceptionnelles depuis le début du mois de juillet. L'augmentation des mises en chantier aux États-Unis, la montée du dollar canadien et l'application des taxes à la frontière américaine poussent les prix à la hausse. Les feux qui ravagent la forêt de la Colombie-Britannique contribuent également à la flambée des prix.
Alors que les vacances de la construction commencent, certains anticipent déjà le retour dans deux semaines en raison de la hausse du prix du contreplaqué.
Page 1 sur 5

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.