Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Modulation du nouveau régime: Un premier gain, mais encore beaucoup à faire


6 novembre 2020
Par FQM

À la suite des premières modulations administratives et réglementaires du régime forestier annoncées par les autorités du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), le Regroupement des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) constate qu’une de ses principales demandes formulées dans sa déclaration publiée le 14 octobre dernier a été retenue.

En effet, le ministère souhaite ajuster le mécanisme d’enchères géré par le Bureau de mise en marché des bois afin de s’assurer de la juste valeur marchande des bois et ainsi, augmenter le volume vendu.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour redynamiser les communautés forestières aux prises avec un ralentissement du secteur forestier.

Advertisment

« Nous aurions aimé que davantage de nos mesures soient retenues puisqu’elles sont en droite ligne avec la volonté du ministère d’avoir une approche régionale », a déclaré Luc Simard, président du Regroupement des communautés forestières de la FQM et préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine.

« Nous soulignons l’ouverture du ministère ainsi que leurs bonnes intentions. Nous réitérons notre demande de rencontre au ministre afin d’échanger sur les meilleurs moyens pour répondre aux préoccupations des communautés forestières du Québec. Nous proposons également la mise en place d’un véritable processus de consultation auprès des acteurs concernés afin de bonifier les premières mesures annoncées. À titre de porte-parole des régions, la FQM est convaincue que toute mesure favorisant l’activité forestière sur nos territoires contribuera à la relance économique dans les régions forestières », a ajouté M. Simard.

Dans sa déclaration, le Regroupement proposait les mesures suivantes :

  • De revoir le rôle des Tables de gestion intégrée des ressources et du territoire afin que leurs recommandations soient prises en compte dans la planification territoriale;
  • De déployer les forêts de proximité en respectant les droits accordés aux entreprises forestières et en protégeant les marchés des producteurs forestiers et ainsi permettre aux communautés forestières de participer plus activement à la mise en valeur des multiples ressources du milieu forestier;
  • De décentraliser des professionnels du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) basés à Québec vers les directions régionales afin que la planification des travaux du ministère corresponde mieux aux réalités régionales et ne compromette pas les opérations forestières;
  • De transférer la responsabilité d’entretien des chemins forestiers multiressources au MFFP afin d’éviter que les municipalités et MRC en assument l’entretien au nom des différents utilisateurs du territoire public.