Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Mieux vaut laisser repousser les forêts coupées plutôt que de planter


29 septembre 2020
Par Journal de Montréal

Il est souvent préférable de laisser des terrains en friche ou des forêts coupés se regarnir de verdure naturellement sans planter de nouveaux arbres, selon une vaste étude internationale à laquelle a participé un professeur de l’UQAM.

Publiée mercredi dans la revue «Nature», cette méta-analyse montre que la capacité de régénération des forêts a été sous-estimée en moyenne de 32 % par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

«Arrêter de perturber les écosystèmes pour laisser les friches repousser naturellement est un outil au potentiel encore plus élevé que ce que l’on croyait», a affirmé sur le site internet de l’UQAM le professeur du département des sciences biologiques Alain Paquette, qui est l’un des coauteurs de l’étude.

Advertisment

Lire la suite