Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Manque potentiel de 1 M $ pour les producteurs de bois


14 septembre 2017
Par Le Quotidien

Si le conflit du bois d’oeuvre avec les Américains s’éternise durant une année avec les mêmes conditions, les producteurs des forêts privées au Saguenay-Lac-Saint-Jean y laisseront plus de 1 million $.

Les producteurs ne réussissent pas à vendre le bois aussi cher qu’ils le pourraient actuellement, car les scieries avec qui ils font affaire sont grandement affectées par les droits imposés par les États-Unis sur les importations canadiennes. Alors que le prix au mètre cube devrait se situer entre 55 et 60 $, certains arrivent difficilement à obtenir 47 $ au Québec. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le manque à gagner est plutôt de trois à quatre dollars par mètre cube grâce à de bonnes ententes. Sur une production annuelle de 300 000 à 350 000 mètres cubes, le calcul se fait facilement avec les explications du président du Syndicat régional des producteurs de bois, Pierre-Maurice Gagnon.

Rencontré samedi lors de la Journée forestière annuelle, celui-ci a normalement le coeur à la fête. L’événement se tient au site de la Nouvelle-France à Saint-Félix-d’Otis et attire des centaines de personnes. Exposants, démonstrations de coupe de bois et équipements forestiers sont au programme, autant pour le grand public que pour les quelque 4000 membres du syndicat. Même si la journée est festive, les conséquences du conflit commercial prennent rapidement place dans la conversation.

Advertisment

Lire la suite