Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Lutter contre les changements climatiques


3 décembre 2015
Par Association des produits forestiers du Canada

L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) se réjouit que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques en cours à Paris ait désigné la journée d’aujourd’hui comme Journée d’action pour les forêts afin de tenir compte de la contribution des forêts et des produits forestiers aux solutions pour les changements climatiques.

Le Prince Charles et d’autres participants à la conférence de Paris parlent aujourd’hui du rôle vital des forêts dans la stabilisation du climat de la Terre grâce à la séquestration du dioxyde de carbone qui cause les changements climatiques. Représentant plus de 9 % des forêts du monde, les arbres du Canada absorbent des quantités énormes de dioxyde de carbone au bénéfice de toute la planète.

Contrairement à bien d’autres pays, le Canada a un taux de déforestation pratiquement nul, soit seulement 0,02 %, et chaque arbre récolté doit être régénéré en vertu de la loi. En 2013 seulement, les forêts aménagées du Canada ont absorbé 150 millions de tonnes de CO2 de l’atmosphère, plus que toutes les émissions des voitures et des camions au pays cette même année.

Advertisment

« Ce rôle essentiel de stockage du carbone se poursuit dans les produits faits de fibre de bois », explique le président et chef de la direction de l’APFC, David Lindsay. « On pense aux produits traditionnels comme le papier, mais aussi aux produits innovateurs qui servent à la fabrication de pièces d’auto, de produits chimiques verts et dans la construction en bois massif. » L’avantage net en termes de carbone de la construction d’un édifice de 100 000 pieds carrés en bois équivaut à retirer 1410 voitures de la route pendant un an.

L’industrie canadienne des produits forestiers a aussi adopté un rôle de leadership dans le domaine des pâtes et papiers, ses usines ayant réduit leurs émissions de gaz à effet de serre de 65 % depuis 1990. Le secteur s’est également engagé à la carboneutralité dans toute la chaîne d’approvisionnement d’ici la fin de cette année. Les sociétés membres de l’APFC travaillent de plus avec des environnementalistes dans le cadre de l’Entente sur la forêt boréale canadienne afin de trouver les meilleures façons de s’adapter aux changements climatiques, notamment par des pratiques d’aménagement forestier durable de premier plan et par l’accentuation de la résilience des forêts canadiennes en fonction d’une base scientifique.

L’APFC a par ailleurs adhéré à la déclaration de principe de l’International Council of Forest and Paper Associations (ICFPA) sur les changements climatiques publiée lors de la Journée d’action pour les forêts à Paris: http://www.icfpa.org/uploads/Modules/Publications/icfpa-climate-change.pdf

Pour en savoir plus sur le rôle de l’industrie canadienne des produits forestiers dans la solution aux changements climatiques, consulter le document suivant, tout juste publié par le Forum canadien du climat : fpac.ca/climatesolutions