Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
L’industrie « s’attend à un conflit »


12 octobre 2016
Par La Presse

En l’absence d’accord à moins d’une semaine de la date butoir du 12 octobre, l’industrie québécoise du bois d’oeuvre « s’attend à un conflit » commercial avec les États-Unis.

Le Canada et les États-Unis ont passé la journée d’hier à négocier à Toronto avec les PDG de 10 entreprises canadiennes de bois d’oeuvre, mais sans trouver de terrain d’entente. « L’industrie américaine n’est pas à la même place que nous », indique le cabinet de la ministre fédérale du Commerce international Chrystia Freeland. Les États-Unis parlent « d’importants différends » dans les « approches » des deux pays dans ce dossier. Ottawa réclame un régime de libre-échange pour le bois d’oeuvre du Québec car la province a modifié son régime forestier pour le rendre plus concurrentiel.

« Oui, on s’attend à un conflit », dit André Tremblay, PDG du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), dont les membres représentent environ 80 % des ventes de bois d’oeuvre de la province. « On est loin d’un accord, dit-il. Si les gens sont demeurés sur leurs positions [hier], ça m’apparaît évident qu’il n’y aura pas d’accord avant la semaine prochaine. Je ne vois pas ce qui pourrait amener des concessions au cours de la prochaine semaine. »

Advertisment

Lire la suite