Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
L’industrie du bois et des meubles forte de ses racines


22 décembre 2021
Par Les A

Le village de Saint-Malo, dans la MRC de Coaticook, se trouve à une enjambée de la frontière avec le New Hampshire. Depuis près de trois quarts de siècle, le manufacturier de composants en bois franc J. M. Champeau y est enraciné. «Mon grand-père a construit l’usine dans les années 1950, explique Pierre Champeau, président du principal employeur de cette municipalité d’un peu moins de 500 habitants. L’objectif était d’être proche de la frontière avec les États-Unis, où il y a beaucoup de matières premières disponibles.»

La PME, dont les composants pour l’ébénisterie ornementale et les instruments de musique se vendent dans une trentaine de pays dans le monde, s’approvisionne essentiellement dans les forêts de la Nouvelle-Angleterre voisine. Il s’agit d’un choix stratégique. La croissance des feuillus s’y fait lentement, ce qui donne au bois une forte densité. Une caractéristique centrale pour satisfaire les fabricants de bâtons de baseball, de manches de guitare ou de baguettes pour percussions que J. M. Champeau compte parmi sa clientèle.

L’abondance d’essences nobles qui y poussent explique d’ailleurs en bonne partie l’imposante présence de l’industrie du bois dans cette région de l’Estrie. «Quatorze des 64 entreprises manufacturières de la MRC de Coaticook transforment le bois d’une façon ou d’une autre, et un travailleur sur quatre (825 personnes au total) gagne sa vie dans ce secteur», explique Nathalie Labrie, directrice du développement économique de cette MRC.

Advertisement

Lire la suite