Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Les incendies plus fréquents nuisent aux forêts


16 janvier 2020
Par La Presse

Il n’y a pas que l’Australie qui brûle. Au Canada, des chercheurs sont allés prendre le pouls de la forêt boréale dans le Nord-Ouest du pays, bravant autant les moustiques que les ours dans des zones reculées. Leur diagnostic : les incendies plus fréquents provoqués par les changements climatiques sont en train de transformer profondément nos forêts… et de les fragiliser.

En Australie, les changements climatiques favorisent les incendies de forêt. Les températures plus chaudes provoquent le même phénomène chez nous.

« Dans la forêt boréale canadienne, en parallèle au réchauffement accéléré, on observe depuis quelques décennies une recrudescence de la fréquence des grands incendies », dit Marc-André Parisien, chercheur scientifique à Ressources naturelles Canada. 

Advertisment

Au Québec et dans l’est du pays, le phénomène est pour l’instant compensé par une hausse des précipitations. Mais ce n’est pas le cas dans l’Ouest canadien, où des sécheresses rendent la végétation inflammable et provoquent des incendies plus fréquents et plus intenses. « Non seulement il y a une augmentation des conditions météorologiques favorables aux incendies, mais la saison des incendies est aussi deux semaines plus longue qu’il y a un demi-siècle », dit M. Parisien.

Lire la suite