Opérations Forestières

En vedette Nouvelles Nouvelles de l’industrie
Les étoiles de la semaine : Alexandre Auger et Kevin Racine


18 novembre 2020
Par Guillaume Roy

Les fonceurs
Alexandre Hamel Auger, 25 ans et Kevin Racine, 21 ans
Propriétaires de Foresterie Aura

Les jeunes opérateurs dans la vingtaine qui décident de lancer leur propre entreprise forestière ne courent pas les rues. Et c’est pourtant la décision prise par Alexandre Hamel Auger et Kevin Racine il y a un peu plus de deux ans.

« On a décidé de lancer nos opérations avec seulement une abatteuse parce qu’il faut beaucoup de fonds pour lancer une entreprise forestière », lance Alexandre, qui a appris le métier avec son père.

Advertisment

Kevin Racine a pour sa part commencé à travailler en forêt à l’âge de 17 ans, après avoir complété une formation professionnelle en abattage-façonnage à la CFP Harricana et une autre en voirie, avant de lancer Foresterie Aura. « J’ai meublé une roulotte de chantier avant de meubler mon premier appartement », lance-t-il en riant.

Au départ, ils ont commencé par travailler en Ontario, ou le travail n’était pas facile, car les jeunes entrepreneurs partaient de zéro. « On a dû montrer tout notre inventaire de service », note Kevin.

Après quelques mois en Ontario, ils décident de revenir au Québec pour bûcher pour Matériaux Blanchet. Après avoir fait un partenariat avec une autre entreprise, Alexandre et Kevin décident d’acheter leur propre transporteur pour être plus autonomes dans la gestion des opérations. Depuis ce temps, deux employés se sont ajoutés à l’équipe.

« C’est le fun d’être son propre patron », estime Alexandre qui adore son métier. « On se donne corps et âme dans notre entreprise », dit-il. Même son de cloche du côté de Kevin, même s’il doit faire entre 70 et 90 heures de travail par semaine.

 

Éventuellement, les entrepreneurs souhaitent développer leur entreprise pour bien en vivre. Ils aimeraient aussi faire l’acquisition d’une deuxième abatteuse. « On sera toujours en constante évolution, pour renouveler notre équipement et pour travailler de manière plus performante », note Alexandre.


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*