Opérations Forestières

En vedette Nouvelles Nouvelles de l’industrie Abattage Aménagement forestier Récolte Sciage Scierie Transport Voirie
Les entreprises préparent leur un plan de lutte à la COVID-19



Comme les autres secteurs de l’économie, les entreprises du secteur forestier adaptent leurs activités pour limiter la propagation de la COVID-19. Pour continuer leurs opérations, Formabois et ForêtCompétences ont créé un guide pour aider les entreprises à créer leur propre plan de lutte contre les pandémies, une obligation pour répondre aux recommandations de la Santé publique.

Peu importe le secteur d’activité, les travailleurs devront respecter les normes de la Santé publique dans leur milieu de travail. En termes simples, les travailleurs doivent respecter les règles d’hygiène de base, ainsi que la norme de distanciation sociale de deux mètres. Si les deux mètres ne peuvent pas être respectés, les travailleurs devront porter des gants, un masque et des lunettes (ou une visière).

Le guide souligne d’ailleurs que si « une entreprise ne prenait pas en charge les risques associés à la COVID-19, un inspecteur de la CNESST pourrait exiger la fermeture du milieu de travail jusqu’à ce que les correctifs soient apportés. L’entreprise pourrait en plus recevoir un constat d’infraction. »

Le guide présente tous les éléments à prendre en compte, ce qui va de la préparation de terrain jusqu’à la récolte, explique Marc Vaillancourt, avocat chez Vaillancourt Riou & Associés, qui a travaillé à la conception du guide. On y présente les aspects légaux, des fiches d’information pour chacun des secteurs du monde forestier ainsi que plusieurs gabarits d’outils administratifs à mettre en place pour créer un plan de lutte à la COVID-19. On y retrouve par exemple les affiches à mettre en place dans les milieux de travail, ainsi que les documents à faire signer pour autoriser les déplacements des travailleurs, ou bien le travail à moins de deux mètres avec les protections adéquates.

Advertisment
En forêt, les équipes de travail seront confinées entre elles pour les repas et les hébergements, mais la règle de distanciation de 2 m s'appliquera en tout temps.

Des outils sont présentés pour identifier les sources de risques, les activités essentielles et les mesures à mettre en place. Par exemple, le guide souligne que les entreprises doivent privilégier le transport individuel, éviter le partage d’équipements et nettoyer adéquatement les milieux, les équipements et les moyens de transport.

Enquête de propagation

Si un travailleur est infecté, le guide présente également les mesures à suivre, qui impliquent de retracer les endroits visités et les personnes rencontrées au cours des 14 journées précédant la confirmation du cas.

De plus, on présente les responsabilités de l’entreprise et de l’employé, lequel peut refuser de travailler « s’il a des motifs raisonnables de croire qu’il peut être contaminé par la COVID-19 sur les lieux de travail ». Les entreprises doivent aussi nettoyer les espaces de travail et offrir une quantité suffisante de produits sanitaires.

Réjean Saint-Arnaud, directeur général de Formabois, estime que ce guide est grandement apprécié des entreprises. « Plusieurs entreprises s’en servent pour bonifier le plan de lutte qu’elles avaient déjà mis en place pour permettre la poursuite des opérations », dit-il, avant d’ajouter que le guide permet de mettre en place de bons outils de communication avec son équipe de travail.

« Les gens sont contents d’avoir un outil clé en main, particulièrement les petites entreprises », ajoute pour sa part Sylvie Gaumont, directrice générale de ForêtCompétence.

Cette dernière ajoute que deux webinaires s’adressant aux entreprises en aménagement forestier seront présentés aux entreprises le 7 et le 11 mai par les professionnels qui ont préparé le guide. Il est aussi possible de poser des questions directement à ces professionnels par courriel, Foretboiscovid-19@groupe-ddm.com ou par téléphone au 1-819-348-2202 poste 320. Une excellente occasion de clarifier certains aspects du guide ou d’avoir un avis juridique, remarque Sylvie Gaumont.

Pour le secteur de la transformation du bois, deux autres webinaires sont prévus, le lundi 11 mai de 10 h à 12 h et le mercredi 13 mai de 8 h 30 à 10 h 30. Il est possible de s’inscrire sur le site de Formabois.