Opérations Forestières

Marchés Nouvelles de l’industrie
Les Cris veulent protéger le secteur de la rivière Broadback


21 janvier 2016
Par Le Devoir

 

La Société pour la nature et les parcs et Greenpeace s’opposent aussi au projet de chemins pour les forestières, soulignant que ceux-ci vont empiéter sur l’habitat essentiel du caribou forestier, une espèce menacée.La nation crie de Waswanipi s’oppose fermement à la construction de nouveaux chemins forestiers dans le secteur de la rivière Broadback, au sud de la baie James. Ces chemins ouvriraient à l’industrie un territoire forestier toujours intact et considéré comme un habitat essentiel pour le caribou forestier, une espèce en péril.

 « Ce que nous dénonçons n’est pas nécessairement l’exploitation forestière comme telle, mais plutôt les routes prévues et les coupes planifiées sur les 10 % de forêt vierge restants qui sont actuellement vulnérables, non protégés des entreprises forestières », a fait valoir mardi le chef Marcel Happyjack, de la Première Nation crie de Waswanipi, en ouverture des audiences publiques du Comité d’examen des répercussions sur l’environnement et le milieu social (COMEX).

Advertisment

Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*