Opérations Forestières

Nouvelles Nouvelles de l’industrie Abattage Récolte
Les coupes forestières pourront reprendre au lac Kénogami


22 avril 2020
Par Le Quotidien

Sujets

Les coupes forestières pour la récolte des volumes de bois affectés par la tordeuse du bourgeon de l’épinette vont reprendre au sud du lac Kénogami sans aucune entrave alors que la Cour supérieure du district de Québec a débouté les villégiateurs de cette zone qui prétendaient que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) avait transgressé sa propre loi.

D’entrée de jeu, la juge Manon Lavoie a rendu un jugement exécutoire nonobstant l’appel des requérants. La juge considère que tout retard dans la récolte de ces forêts infestées par la tordeuse allait causer un dommage irréparable à l’État en raison de la perte de valeur de la matière ligneuse.

« Il est évident que si les demandeurs décident de porter la cause en appel, ce qui est leur droit fondamental, le présent jugement doit être exécutable immédiatement, et ce, malgré l’appel compte tenu de l’urgence de la situation puisque l’épidémie de tordeuse de bourgeon de l’épinette constitue une perturbation naturelle causant une destruction forestière importante sur ces terres. Si le bois affecté n’est pas récolté prioritairement, il deviendra inutilisable et ne pourra être récolté par l’industrie forestière », écrit la juge dans une longue décision.

Elle reconnaît par le fait même que les détenteurs de garanties d’approvisionnement qui ont obtenu par contrat du gouvernement du Québec des volumes de bois subiront alors une perte si jamais ils doivent arrêter cette récolte.

Advertisment